Trop de sécurité dans les aéroports ?

  • A
  • A
Trop de sécurité dans les aéroports ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

C’est ce que pense le patron de Ryanair qui juge "absurdes et inefficaces" certaines des mesures.

Michael O'Leary fait encore une fois parler de lui. Le patron de la compagnie aérienne irlandaise Ryanair a appelé lundi les autorités à assouplir les mesures de sécurité dans les aéroports, malgré la découverte de colis piégés à Dubaï et au Royaume-Uni.

Un manque de "bon sens"

Michael O'Leary, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse à Londres, a expliqué que certaines des mesures antiterroristes imposées ces dernières années étaient "inutilement absurdes", comme l'interdiction d'emporter du rouge à lèvres ou des bouteilles d'eau en cabine. Il a dit craindre que les autorités ne soient tentées d'en inventer de nouvelles, suite à la nouvelle découverte de colis piégés.

"Dans le secteur aérien, nous sommes tous en faveur de mesures efficaces, comme de retirer leurs couteaux aux passagers, mais nous sommes contre les mesures ridicules et inefficaces", a déclaré le directeur général de la compagnie à bas coûts.

"Chaque fois qu'une panique terroriste se produit, la première chose qu'on abandonne, c'est le bon sens"; "tout le monde devrait se calmer", a-t-il poursuivi, appelant les autorités à conserver "un certain équilibre et un certain sens de la réalité".

Le contre-pied de British Airways

Il a critiqué au passage la participation du Premier ministre Britannique David Cameron à une réunion du comité d'urgence britannique "Cobra", dont il a dit douter de l'utilité : "ces réunions n'existent que parce certaines personnes veulent donner l'impression qu'elles font quelque chose".

Le patron de Ryanair s'est ainsi fait l'écho du président de la compagnie britannique rivale British Airways, Martin Broughton, qui avait appelé la semaine dernière à revoir de fond en comble les règles de sécurité dans les aéroports, et accusé les Britanniques de s'être laissés dicter ces règles par les Américains.

Michael O'Leary est coutumier des déclarations provocatrices, et a fait des règles imposées au secteur aérien par les autorités nationales et européennes une de ses cibles préférées. Il s'était ainsi insurgé cette année contre les restrictions de vols mises en place suite au nuage de cendres volcaniques islandais, et a proposé de supprimer les copilotes dans les avions effectuant des vols courts, pour faire des économies.