Nouveaux raids meurtriers à Gaza

  • A
  • A
Nouveaux raids meurtriers à Gaza
La ville de Rafah dans la bande de Gaza sous les bombes@ Reuters
Partagez sur :

L’ESSENTIEL - Tôt jeudi matin, un raid israélien a tué huit membres d’une famille, dont cinq enfants, à Gaza. Les roquettes continuent à être tirées en direction d’Israël.

LES TROIS INFOS A RETENIR

- Au total, plus de 750 cibles gazaouies ont été touchées par Israël depuis lundi.

- Les roquettes de Gaza ont visé au moins trois villes israéliennes, dont une à 160 kilomètres des frontières de l’enclave.

- Au moins 75 personnes sont mortes à Gaza ces trois derniers jours. Aucune victime israélienne n’est à déplorer pour l’instant.

LES PRINCIPALES INFORMATIONS

Une matinée très meurtrière à Gaza. Très tôt dans la matinée jeudi, un raid israélien a touché une maison, tuant huit de ses occupants, dont quatre ou cinq enfants, selon les sources. Il s’agirait du raid le plus meurtrier depuis le début de l’offensive lundi. Dans la nuit de mercredi à jeudi, 22 personnes sont mortes dans des attaques israéliennes en direction de Gaza.

Les tirs de roquettes sur Israël très intenses. En moins d’une heure, dans la nuit de mercredi à jeudi, près de trente roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza. Depuis lundi, ce sont une cinquantaine de roquettes qui ont été tirées vers le territoire israélien. Le dispositif de défense anti-aérienne Dôme de fer a réussi à intercepter une dizaine d’explosifs en plein vol. Les autres ont touché le sol sans faire de victimes ou de blessés.

Enfants Gaza Palestine

© Reuters

70 morts en 4 jours. L’opération aérienne israélienne a fait au moins 75 morts depuis lundi. Les victimes sont en majorité des militants armés ou des dirigeants du Hamas, l’organisation islamiste qui dirige Gaza. Mais de nombreux civils palestiniens ont également perdu la vie, dont une vingtaine d’enfants. Au total, l'armée israélienne a dit avoir ciblé "750 sites du Hamas", y compris 31 tunnels et 60 lance-roquettes.

Le Conseil de sécurité réuni en urgence. L’ONU a convoqué en urgence un Conseil de sécurité, qui doit se dérouler jeudi matin. Les Palestiniens et les pays arabes ont réclamé cette réunion, mais aussi le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon. Pour ce dernier, "Gaza est sur le fil du rasoir". Ban Ki-Moon dit craindre que la situation n’"échappe à tout contrôle". John Kerry, le secrétaire d’Etat américain, s’est lui entretenu avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou et devrait discuter avec le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas dans la journée, pour tenter de convaincre les deux parties de faire baisser la tension.

A LIRE AUSSI >> Les tirs et la peur, à Gaza comme en Israël

L'Egypte ouvre sa frontière. Le Caire a décidé d'ouvrir le point de passage de Rafah pour permettre aux Palestiniens blessés de se faire soigner dans les hôpitaux du nord du Sinaï. Ce terminal est l'unique accès à l'enclave palestinienne qui n'est pas contrôlé par Israël.

Des circuits en Israël annulés. Deux voyagistes allemands, TUI et DER Touristik, ont annoncé l'annulation de tous leurs circuits en Israël jusqu'à fin juillet.



De son côté, le ministère français des Affaires étrangères déconseille à ses ressortissants de se rendre dans les villes israéliennes autour de la bande de Gaza, comme Sderot, Ashkelon, Beer-Sheva ou Ashdod. 

Tout part d’un assassinat. L’opération "Bordure de protection" a été enclenchée après le rapt le 12 juin dernier puis le meurtre de trois étudiants israéliens en Cisjordanie, attribué par Israël au Hamas, suivi de l'assassinat d'un jeune Palestinien brûlé vif à Jérusalem par des jeunes extrémistes de droite juifs. Le gouvernement israélien avait prévenu le Hamas d’une riposte après l’assassinat des trois adolescents juifs.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

LA JOURNÉE DE MERCREDI - Missiles contre roquettes

ESSENTIEL - Pour mieux comprendre : Gaza, pourquoi ça recommence ?

ARRESTATIONS - Six jeunes "juifs extrémistes" arrêtés après le meurtre d'un ado palestinien

LOI DU TALION - Un ado palestinien assassiné aurait été brûlé vif

ZOOM - Israël bouillonne après a mort de trois adolescents