Tristesse et colère au Portugal après les feux de forêt meurtriers

  • A
  • A
Tristesse et colère au Portugal après les feux de forêt meurtriers
Le Portugal a été frappé cette année par les feux de forêt les plus meurtriers de son histoire. 44 personnes sont mortes dimanche dans le nord et le centre du pays.@ FRANCISCO LEONG / AFP
Partagez sur :

Samedi, des milliers de Portugais sont descendus dans les rues pour dire leur tristesse et leur colère face à l'incapacité du gouvernement à prévenir des feux de forêt qui ont fait cette année plus de cent morts.

Des milliers de personnes sont descendues dans les rues de plusieurs villes du Portugal samedi pour dire leur tristesse et leur colère face à l'incapacité du gouvernement à prévenir des feux de forêt qui ont fait cette année plus de cent morts. "On est ici avant tout pour rendre hommage aux victimes. Il faut que justice soit faite!", expliquait Maria Joao Gil, une Lisboète d'une cinquantaine d'année, qui participait avec des milliers d'autres personnes à travers le pays à cette "manifestation silencieuse" convoquée sur Facebook.

"A qui profitent les incendies ?". "Cette situation est tout simplement inadmissible. A qui profitent les incendies ?" s'interrogeait de son côté Josefa Martins, visiblement émue sous ses lunettes noires, à l'occasion de cette manifestation ponctuée d'applaudissements en hommage aux victimes. "On se demande si nos gouvernants sont au service des Portugais ou des cartels du feu?", ajoute-t-elle.

"A quoi servent nos hélicoptères ? Pourquoi y a-t-il eu des coupes dans les budgets de lutte contre les feux ? Nous avons tout simplement besoin de réponses!", lançait un autre manifestant vêtu de noir en brandissant un portrait en noir et blanc du Premier ministre socialiste Antonio Costa, et réclamant son départ.

Des feux de forêts très meurtriers. Le Portugal a été frappé cette année par les feux de forêt les plus meurtriers de son histoire, qui ont fait 64 morts en juin à Pedrogao Grande, à 100 km environ au nord de Lisbonne, puis 44 morts dimanche dans le nord et le centre du pays. En Galice, dans le nord-ouest de l'Espagne, les incendies ont tué 4 personnes. Des manifestations similaires avaient déjà eu lieu en début de semaine au Portugal et dans différentes villes de Galice pour dénoncer "l'incompétence du gouvernement régional".