TPI : Karadzic protégé par les Etats-Unis ?

  • A
  • A
TPI : Karadzic protégé par les Etats-Unis ?
Partagez sur :

L'ancien chef des Serbes de Bosnie Radovan Karadzic a déposé lundi devant le TPI une motion qui affirme qu'il un accord avec le négociateur américain Richard Holbrooke le protégeant de toute poursuite.

L'ancien chef politique des Serbes de Bosnie Radovan Karadzic soutient qu’il existe des preuves d’un accord passé avec le négociateur américain Richard Holbrooke. Cet accord le protègerait de toute poursuite. En l’échange de cette protection, Radovan Karadzic devait se retirer complètement de la vie publique.

Dans la motion déposée devant le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie, Karadzic, accusé de génocide, crimes de guerre et contre l'humanité et arrêté à Belgrade le 21 juillet 2008, demande l'annulation de l'acte d'accusation contre lui.

"L'acte d'accusation devrait être annulé ou la procédure rejetée pour que les mains du tribunal ne soient pas salies par la tromperie de Holbrooke", affirme Karadzic dans sa motion. "Le docteur Karadzic a rempli sa part de l'accord. Il veut maintenant obtenir que le tribunal remplisse celle de Holbrooke."

Richard Holbrooke, l'architecte des accords de Dayton qui avaient mis fin à la guerre de Bosnie (1992-1995), a toujours nié l'existence d'un tel accord.