Tom Price devient ministre américain de la Santé

  • A
  • A
Tom Price devient ministre américain de la Santé
Tom Price a travaillé pendant 20 ans dans le secteur privé comme chirurgien orthopédique@ Brendan Smialowski / AFP
Partagez sur :

La nomination de Tom Price a été confirmée au Sénat par 52 voix d'élus républicains contre 47 démocrates qui ont voté contre.

Le Sénat a confirmé vendredi par une étroite majorité au poste de ministre de la Santé Tom Price, un républicain anti-avortement et farouche opposant à l'assurance maladie Obamacare choisi par le président Donald Trump.

L'enjeu de l'Obamacare. Tom Price, 62 ans, a été confirmé par 52 voix des élus républicains, alors que 47 démocrates ont voté contre. Elu de la Géorgie à la Chambre des représentants depuis 2004, Tom Price a travaillé pendant 20 ans dans le secteur privé comme chirurgien orthopédique. En annonçant sa nomination, Donald Trump avait affirmé que Tom Price était "exceptionnellement qualifié pour mener à bien notre engagement d'abroger et de remplacer l'Obamacare afin de donner à tous les Américains une couverture santé abordable et accessible".

Des millions d'Américains concernés. Mais les sénateurs démocrates opposés à sa confirmation ont affirmé, au cours du débat qui s'est poursuivi jusqu'à l'aube, qu'il porterait préjudice à des millions d'Américains qui dépendent de l'"Affordable Care Act" ou Obamacare. Cette loi emblématique du mandat de Barack Obama a permis de couvrir une vingtaine de millions d'Américains qui vivaient sans assurance maladie auparavant, faisant chuter leur proportion de 16 à 8,9% de 2010 à 2016. Mais son fonctionnement est très critiqué.

Un agenda partisan selon les démocrates. Après avoir promis pendant la campagne de l'abroger, Donald Trump avait indiqué juste après sa victoire du 8 novembre qu'il envisageait finalement d'en conserver certaines dispositions. "Le bilan de l'élu Price montre qu'il place un agenda partisan et les intérêts des entreprises avant le bien-être économique et de santé de nos familles", a affirmé la sénatrice Elizabeth Warren, poids lourd du parti démocrate. Elle a ajouté que les Américains méritaient un ministre "qui aiderait un plus grand nombre d'Américains à obtenir une couverture médicale abordable, et non pas à les en priver".