Tokyo, ville la plus chère pour s'expatrier

  • A
  • A
Tokyo, ville la plus chère pour s'expatrier
@ Maxppp
Partagez sur :

Les villes européennes sont victimes de la crise économique. Paris arrive à la 37ème position.

Elle vient de détrôner Luanda en Angola. Tokyo, la capitale japonaise est la ville la plus chère du monde pour les expatriés, selon une étude du cabinet britannique Mercer publiée mardi. La plupart des villes européennes reculent à cause de la crise et de la faiblesse de l'euro.

Après Luanda, désormais en deuxième position, vient Osaka puis Moscou et Genève, déjà dans le top 5 en 2011. Comme l'année dernière, Karachi au Pakistan reste la ville la moins chère des 214 étudiées. Le coût de la vie y est trois fois moins élevé qu'à Tokyo.

La suite du classement fait apparaître Singapour et Zurich au 6ème rang, en hausse de respectivement de deux et une places par rapport à l'année dernière. Ndjamena au Tchad baisse de 5 places pour se hisser au huitième rang et Hong-Kong se maintient en 9ème position.

Les primes d'expatriation en jeu

Avec pour référence la ville de New York, cette enquête est fondée sur le coût du transport, de la nourriture, de l'habillement, des loisirs, des appareils ménagers et du logement, "souvent la dépense la plus importante pour les expatriés". Ce classement prend en compte les variations monétaires, déterminées par rapport au dollar américain. Son but ? "Aider les gouvernements et entreprises multinationales à évaluer le montant des primes d'expatriation pour leurs salariés en mobilité internationale".

L'Europe dégringole

Le vieux continent arrive en queue de peloton. "La plupart des villes européennes baissent dans le classement", précise l'étude, à quelques exceptions près. "Ceci est principalement dû à l'instabilité économique en Europe, qui a mené à la dépréciation de la plupart des devises locales contre le dollar américain", précise Nathalie Constantin-Métral, analyste senior chez Mercer et coordinatrice de l'enquête.

Paris continue sa chute. La capitale française perd à nouveau 10 places pour se retrouver 37ème. Lyon, toujours en dehors du Top 100, grimpe en revanche de la 120ème place à la 112ème place.