Timochenko veut "reconstruire l'Ukraine"

  • A
  • A
Timochenko veut "reconstruire l'Ukraine"
@ CAPTURE YOUTUBE
Partagez sur :

L'IMAGE DU JOUR - L'opposante Ioulia Timochenko a appelé les Ukrainiens à rester mobilisés.

Ovation pour leur égérie ! L'opposante Ioulia Timochenko a reçu un accueil triomphal samedi soir, fendant sous les acclamations la foule de dizaines de milliers de personnes sur le Maïdan, place centrale de Kiev, où elle s'est rendue après avoir été libérée, ont constaté des journalistes de l'AFP.

>> Retour, en détails sur la journée de samedi, journée historique pour l'Ukraine.



L'ex-Premier ministre, égérie de la Révolution orange en 2004, était emprisonnée depuis 2010. Le parlement a voté samedi sa "libération immédiate", avant de destituer de facto le président Viktor Ianoukovitch.

"Nous devons reconstruire l'Ukraine". L'opposante est arrivée, assise dans une chaise roulante, sur la place centrale de Kiev et s'adresse aux centaines de milliers de manifestants réunis. "Nous devons reconstruire l'Ukraine comme vous le voulez. Vous avez gagné le droit de diriger votre pays", a-t-elle lancé sur le Maïdan.

Elle a appelé les manifestants à demeurer mobilisés. L'ancienne chef du gouvernement a rendu hommage au courage de ceux qui l'écoutaient. Elle les a qualifiés de "héros" de l'Ukraine et les a remerciés pour les sacrifices qu'ils ont accomplis après les violences meurtrières qui ont fait 77 tués au cours des trois derniers jours. "Vous n'avez pas le droit de quitter la place Maïdan. N'arrêtez pas maintenant", a lancé l'ancienne égérie de la "Révolution orange" qui est apparue physiquement diminuée par sa captivité.

"Une nouvelle Ukraine". L'opposante, qui avait été condamnée en 2011 à sept ans de prison pour abus de pouvoir, a estimé que les changements en cours en Ukraine étaient observés dans toutes les autres républiques de l'ex-URSS. Elle a dit avoir vu "une nouvelle Ukraine" émerger des événements récents et a jugé que ce qu'avaient accompli les opposants pouvait désormais servir d'exemple pour d'autres peuples. Affirmant être de retour, Timochenko a promis qu'elle serait garante des espoirs nés de la chute de Ianoukovitch dont elle a souhaité qu'il soit amené sur la place Maïdan pour être présenté devant la foule.

Elle a également exprimé ses regrets de ne pas avoir pu prendre part à la lutte qui avait conduit à la chute de Viktor Ianoukovitch et s'est "excusée au nom de l'ensemble de la classe politique" pour les souffrances éprouvées par la population ukrainienne. Timochenko a été libérée samedi après la suppression la veille par les députés d'un article du code pénal qui avait précipité son incarcération en 2011. Elle était détenue dans unhôpital de Kharkiv dans le nord-est du pays.
L'Ukraine, bientôt dans l'Union européenne ? L'opposante, qui a fait dans l'après-midi le voyage depuis son lieu de détention jusqu'à Kiev, avait auparavant déclaré croire que l'Ukraine pourrait rejoindre l'Union européenne. "Je suis certaine que l'Ukraine va devenir un membre de l'Union européenne dans un avenir proche et cela va tout changer", a-t-elle déclaré citée par l'agence de presse russe Interfax.