Thatcher: jour de fête pour ses funérailles

  • A
  • A
Thatcher: jour de fête pour ses funérailles
@ REUTERS
Partagez sur :

A Easington, en Grande-Bretagne, les mineurs célèbrent la disparition de l’ex-Premier ministre.

Alors que la Grande-Bretagne s’apprête à enterrer Margaret Thatcher en grandes pompes (plus de 2.000 invités, mais pas funérailles nationales), ses détracteurs se préparent, eux, à célébrer la disparition de la Dame de fer. A Easington, au sud de Newcastle, il ne reste quasiment plus rien de la mine qui a fermé ses portes en 1993. Depuis, les trois-quarts des commerces ont mis la clef sous la porte et l’animation se fait rare dans ce village de 2.000 habitants. De quoi inspirer une rancune tenace.

"Elle a transformé notre village en taudis"

17.04-easington
Mais en ce jour de funérailles, le club des anciens mineurs a paradoxalement retrouvé un peu de vie.  Tous ensemble, ils célèbrent aujourd’hui les vingt ans de la fermeture de la mine, mais aussi et surtout la disparition de celle qu’ils tiennent pour responsable du basculement du village dans la pauvreté.

"La seule chose qu’a faite Thatcher, c’est de se débarrasser des mineurs et de transformer notre village en taudis ! C’est une ville fantôme par rapport à ce qu’elle était avant", s’insurge Tom, au micro d’Europe 1. "Avant elle était une ruche industrielle", souligne-t-il.

"Tout le monde était tellement content"

La  grève de 1984, les affrontements avec la police et la fermeture de la mine sont des souvenirs encore très douloureux pour les habitants d’Easington. "Quand j’ai appris que Thatcher était morte, j’ai appelé toutes les femmes du comité de soutien des mineurs. Et tout le monde était tellement content", confie Eather, une fonctionnaire à la retraite et pilier du comité de soutien des mineurs dans les années quatre-vingt.  

Et pour cette habitante d’Easington, le hasard a bien fait les choses, l’anniversaire de la fermeture de la mine sera bien moins triste que les années précédentes, puisqu’il marquera aussi la disparition de leur ennemie jurée.