Thala, Tunisie : "c’est l’enfer ici"

  • A
  • A
Thala, Tunisie : "c’est l’enfer ici"
@ MAXPPP
Partagez sur :

TEMOIGNAGE - Monia Bouali, une avocate bloquée dans un tribunal, a comptabilisé 11 morts lundi.

"Il y a une confrontation en direct, devant nos yeux, avec les policiers". C’est ainsi que Monia Bouali, avocate bloquée lundi par la police dans le tribunal de Thala, en Tunisie, a décrit la situation à laquelle elle assistait, au micro d’Europe 1.

Elle raconte voir des "tireurs", et comptabilisé "onze morts et des dizaines de blessés" :

Depuis quelques jours, les avocats ont entamé une grève générale, en soutien à la population, qui manifeste contre la vie chère, le chômage et la répression. Une manifestation avait eu lieu lundi, à Thala, l’une des trois localités tunisiennes en proie à des violences, avec Kasserine et Regueb.

Dans ces villes, la révolte sans précédent que connaît la Tunisie depuis la mi-décembre contre le chômage a dégénéré ce week-end en émeutes sanglantes. Le bilan des émeutes est l’objet d’une guerre des chiffres entre les autorités et les manifestants : ces violences ont fait au moins quatorze morts selon le gouvernement, et plus de vingt selon des sources de l'opposition.

Dernier signe de la tension ambiante : le gouvernement tunisien a ordonné la fermeture de "tous les cours dans tous les établissements d'éducation" à compter de mardi. Et jusqu'à nouvel ordre.