Présidentielle US : Donald "Batman" Trump veut passer en force sur le terrain de la sécurité

  • A
  • A
Présidentielle US : Donald "Batman" Trump veut passer en force sur le terrain de la sécurité
Pour l'ancienne Secrétaire d'Etat des Etats-Unis chargée des Affaires étrangères la vision de Trump est "dangereuse".@ Europe 1/Mikaël Reichardt
Partagez sur :

Pendant que le candidat républicain multiplie les sorties tapageuses, Clinton, elle, mise sur son expérience. Et en matière de terrorisme et de sécurité, le contraste est limpide entre les deux !

DEMANDEZ LE PROGRAMME

Sans Donald Trump, l'Amérique est-elle en train de devenir Gotham city, un pays où le crime est légion ? C'est ce qu'assure le candidat républicain. Lors de son discours d'investiture à l'élection présidentielle le magnat de l'immobilier a promis aux Américains "le retour à la sécurité". Il se définit lui-même comme le candidat "de l'ordre public" assurant que "la criminalité et la violence qui affligent aujourd'hui (le) pays prendront bientôt fin". Dans son programme, il réaffirme avec force le droit de porter une arme, une des (nombreuses) différences avec le programme d'Hillary Clinton, comme le montre cette infographie :

Limiter l'immigration. Face au terrorisme, la solution consiste selon lui à stopper l'immigration notamment en provenance de pays qu'il estime "dangereux" parmi lesquels la Syrie. Et il voit dans les récentes attaques à New York et dans le New Jersey une preuve de ce qu'il avance. 

"America First". En matière de politique étrangère, le candidat républicain pointe du doigt la politique de Barack Obama et d'Hillary Clinton qui, selon lui, a eu pour conséquence la création du groupe État islamique. Il se dit prêt à coopérer avec la Russie pour "écraser" l'EI tout en plaidant pour une politique moins interventionniste : "America First", martèle Trump.

Poursuivre les opérations aériennes en Syrie. Ce discours exaspère sa rivale. Pour l'ancienne Secrétaire d'État des États-Unis chargée des Affaires étrangères la vision de Trump est "dangereuse". Hillary Clinton estime qu'il faut continuer à travailler avec la coalition internationale pour combattre l'EI en Irak et en Syrie et s'est dit favorable à la poursuite des opérations aériennes en Syrie mais opposée à des opérations au sol. Selon elle, prévenir le terrorisme passera par le travail du Renseignement.

"Mieux contrôler la vente d'armes". Sur la question des armes, la candidate démocrate affirme "vouloir en finir avec les violences par arme à feu" en proposant de multiplier les contrôles sur leur vente.

Nos infographies sur les propositions des candidats :

- En faveur de la santé
- Sur la famille et l'éducation
- Sur l'immigration
- Pour l'économie
- En faveur de l’environnement
- Les programmes passés au crible