Terrorisme : Hillary Clinton veut restreindre les ventes d'armes

  • A
  • A
Terrorisme : Hillary Clinton veut restreindre les ventes d'armes
@ Stephen Maturen / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Mardi soir lors d'un discours, la candidate à la primaire démocrate a aussi proposer d'intensifier les frappes en Syrie afin de lutter contre le terrorisme.

Hillary Clinton, candidate favorite à l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle américaine de novembre 2016, a détaillé mardi plusieurs propositions pour lutter contre les attaques terroristes similaires à celle qui a fait 14 morts à San Bernardino le 2 décembre. Parmi elles, la limitation des ventes d'armes promet d'être largement commentée.

Utiliser internet pour dénicher les radicalisés. L'ancienne secrétaire d'Etat a estimé que les Etats-Unis devaient se préparer à de nouvelles attaques terroristes fomentées sur le sol américain. Selon l'épouse de Bill Clinton, les autorités fédérales doivent convaincre les géants de l'internet et les entreprises de la Silicon Valley en Californie de collaborer afin d'identifier les individus en voie de radicalisation sur les réseaux sociaux. 

L'exemple des tueurs de San Bernardino. Le couple marié d'assaillants, qui a attaqué un centre social à San Bernardino au début du mois, se serait radicalisé seul, estiment les autorités américaines. Selon le directeur du FBI, Syed Rizwan Farook et sa compagne Tashfeen Malik s'étaient radicalisés avant de se rencontrer sur internet et parlaient entre eux de djihad et de martyr dès la fin 2013. 

Restreindre la vente d'armes. Outre ces mesures de sécurité interne, Hillary Clinton a plaidé pour une accentuation des frappes aériennes en Syrie ainsi qu'un renforcement des contrôles et des enquêtes avant l'octroi de visas pour toute personne ayant résidé dans une zone où l'organisation Etat islamique est actif. Elle a enfin appelé à une loi plus restrictive sur la vente d'armes à feu, y compris un rétablissement de l'interdiction de vente des armes d'assaut.