Tensions avec la Corée du Nord : Washington va tester son bouclier antimissile Thaad en Alaska

  • A
  • A
Tensions avec la Corée du Nord : Washington va tester son bouclier antimissile Thaad en Alaska
Un essai du bouclier Thaad (semblable à celui de la photo) sera effectué depuis l'Alaska "début juillet"@ AFP PHOTO / DOD / MISSILE DEFENSE AGENCY / BEN LISTERMAN
Partagez sur :

Déjà installé en Corée du Sud, un bouclier Thaad sera testé en Alaska "début juillet", comme une réponse au dernier tir de missile intercontinental réussi de la Corée du Nord.

Le ministère américain de la Défense a annoncé vendredi qu'il comptait tester bientôt son bouclier antimissile (Thaad) en Alaska, sur fond de fortes tensions avec la Corée du Nord, qui vient de réussir son premier tir de missile intercontinental capable de frapper les États-Unis.

Une démonstration technologique. Le bouclier Thaad (Terminal High Altitude Area Defense) est conçu pour intercepter et détruire des missiles balistiques de portées courte, moyenne et intermédiaire. L'agence de défense anti-missile américaine (MDA) a précisé que cet essai serait conduit sur la base de Kodiak, en Alaska, "début juillet" sans donner davantage de précision. Le bouclier "détectera, traquera, et visera une cible avec un (missile) Thaad intercepteur", explique la MDA dans un communiqué.

Si ce type d'essai est toujours planifié plusieurs mois en amont, cette annonce prend une résonance particulière après le premier tir réussi par la Corée du Nord mardi d'un missile balistique intercontinental capable d'atteindre le sol américain, notamment l'Alaska, selon le Pentagone et l'ONU.

Le déploiement d'un dispositif anti-Corée du Nord. Le Thaad n'est toutefois pas conçu pour intercepter un missile balistique intercontinental. L'armée américaine compte pour cela sur un autre système, GMD (Ground-based Defence Midcourse), installé en Alaska ainsi qu'en Californie. Les États-Unis ont commencé à déployer cette année le bouclier Thaad en Corée du Sud, provoquant la colère de la Chine qui a demandé en mai sa suspension immédiate et affirmé qu'il entravait sa propre force de dissuasion. Des batteries de missiles Thaad sont également installées à Guam et Hawaï avec l'objectif de pouvoir intercepter un éventuel missile de portée intermédiaire lancé par la Corée du Nord.