Ted Kennedy, le dernier patriarche de la dynastie

  • A
  • A
Ted Kennedy, le dernier patriarche de la dynastie
Partagez sur :

Edward "Ted" Kennedy, mort mardi soir, était le troisième des frères Kennedy à s'être illustré par son parcours politique.

Ted Kennedy était à la fois une figure du clan Kennedy, cette dynastie qui a imprimé son sceau sur la vie politique américaine. Sa mort, mardi soir des suites d’un cancer du cerveau, signe la fin d'un demi-siècle d'histoire politique des Etats-Unis et clôt un chapitre important d'une saga personnelle.

François Clemenceau, le correspondant d'Europe 1 aux Etats-Unis, dresse un portrait de Ted Kennedy :



Ted Kennedy était le dernier des neuf enfants du banquier Joseph Kennedy Senior et de son épouse Rose. Il a vécu toutes les tragédies qui ont frappé le clan, notamment les assassinats successifs de ses deux frères, le président John Fitzgerald Kennedy en 1963, puis le candidat à la Maison-Blanche, ancien ministre de la Justice Robert Kennedy en 1968.

Il prononce ainsi l'éloge funèbre de son frère Bob :

Lorsqu'il est élu en 1962 pour la première fois, Ted Kennedy est perçu comme un poids léger qui doit son ascension politique à son nom. Mais il a aussi su se mettre au service de ses frères, comme lors de cette interview où il vante la candidature de JFK face caméra :

Ted Kennedy avait lui-même vécu des drames. En 1969, la voiture qu'il conduit tombe d'un pont à Chappaquiddick Island. Lui parvient à s'extirper du véhicule mais sa passagère, qui avait travaillé pour la campagne présidentielle de son frère, meurt noyée, coincée dans la voiture. Après cet accident, Ted Kennedy est condamné pour délit de fuite.

Son tempérament restait pourtant plutôt celui d’un bon vivant, amateur d'alcool et coureur de jupons notoire. Il avait été exclu de la prestigieuse université Harvard pour tricherie aux examens. Ses détracteurs assurent que les scandales de sa vie privée lui auront coûté l'accession aux plus hautes fonctions. Au début des années 1990, il doit même faire publiquement son mea culpa.

Avec l’âge, Ted Kennedy endosse cependant peu à peu le costume du patriarche de la famille Kennedy et par extension, du parti démocrate. Illustration : c’est aux côtés de sa nièce Caroline qu’il a fait campagne pour Barack Obama.

Le passage de flambeau ? Lors de la convention démocrate de Denver, c'est avec émotion que Caroline introduit Ted Kennedy :

> Le sénateur américain Ted Kennedy est mort