Le secrétaire général de la présidence du Tchad, Mahamat Saleh Annadif, a été arrêté mardi, accusé de "complicité de détournement de fonds public", a confié à l'AFP une source du ministère de la Justice sous couvert de l'anonymat.

"Le secrétaire général de la présidence de la République a été inculpé mardi et placé sous mandat de dépôt. Il est poursuivi pour complicité de détournement de fonds public appartenant à la Direction Générale des Grands Travaux Présidentiels", selon cette source. Deux autres personnalités du monde économique ont aussi été inculpées mais pas écrouées, de même source.