États-Unis : des républicains demandent l'arrêt du financement de la campagne de Donald Trump

  • A
  • A
États-Unis : des républicains demandent l'arrêt du financement de la campagne de Donald Trump
Le milliardaire pourrait-il assurer le financement de sa campagne seul ?@ SARA D. DAVIS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

La candidature de Donald Trump à la présidence va amener un "raz-de-marée démocrate" en novembre, selon les 70 républicains écœurés par la campagne du milliardaire. 

Plus de 70 républicains influents, écœurés par la campagne présidentielle de Donald Trump, ont écrit à leur parti pour qu'il arrête de la financer et qu'il se concentre plutôt sur les autres scrutins parlementaires de novembre. "La capacité de Donald Trump à diviser, son incompétence, ses imprudences et son impopularité record risquent de transformer cette élection en raz-de-marée démocrate", avance ce projet de lettre destinée au président du parti républicain, Reince Priebus, qui a été obtenu par le site Politico

Se concentrer sur les élections sénatoriales. Ces signataires appellent à un "transfert immédiat" des fonds du parti vers les élections sénatoriales (un tiers du Sénat va être renouvelé en novembre) et à la Chambre des représentants (la totalité des 435 postes sont en jeu), pour aider les candidats républicains dont les perspectives électorales sont affaiblies par l'impopularité de Donald Trump. "Cela ne devrait pas être une décision difficile à prendre, les chances de Donald Trump d'être élu s'évaporant un peu plus chaque jour", souligne la lettre. 

"Des millions d'électeurs offensés". Évoquant les épisodes polémiques les plus récents, les signataires estiment qu'ils se sont ajoutés à "une campagne de colère et d'exclusion qui s'est moquée et a offensé des millions d'électeurs, y compris les handicapés, les femmes, les musulmans, les minorités". Cette lettre, qui dénonce aussi les "dangereuses tendances autoritaires" de Donald Trump, a commencé à circuler cette semaine et devrait être envoyée la semaine prochaine à Reince Priebus. Elle a déjà été signée par de nombreux responsables et membres clés du parti, selon Politico.