Taponier et Ghesquière en route pour la France

  • A
  • A
Taponier et Ghesquière en route pour la France
@ MAX PPP
Partagez sur :

Les journalistes ont passé 547 jours de détention en Afghanistan. Revivez leur libération.

Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière, otages depuis 547 jours en Afghanistan, ont été libérés mercredi. Dans la soirée, ils ont pris l'avion pour la France où ils sont attendus jeudi matin, à 8h30 à l'aéroport militaire de Villacoublay. Ils sont "dans un état de santé physique et moral étonnamment bon", selon l'ambassade de France à Kaboul. Les deux journalistes français et leurs trois accompagnateurs afghans avaient été enlevés le 30 décembre 2009 en Afghanistan, alors qu'ils enquêtaient pour le magazine de France 3 Pièces à conviction. Revivez la journée de leur libération racontée par Europe1.fr.

22h24 : De retour vers la France. Les deux journalistes français ont entamé leur voyage de retour vers la France. En début de soirée, ils ont été conduits en hélicoptère à Kaboul depuis la base militaire de Tagab. Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière devaient ensuite monter dans la nuit dans un avion officiel français pour faire route sans escale jusqu'à l'aéroport militaire de Villacoublay où ils devraient atterrir vers 8h30.

22h02 : "Une grande nouvelle pour tous les Français". "Cette libération est une grande nouvelle non seulement pour le Parti socialiste mais aussi pour les journalistes de France Télévisions, pour les personnes s’étant mobilisées pour la libération de nos deux compatriotes et, enfin, pour tous les Français. s’est réjoui le député socialiste Jean-Christophe Cambadélis.

21h33 : Villepin salue la mobilisation générale. L'ex-Premier ministre a salué les efforts du président de la République, du gouvernement, de l'ensemble des services de l'Etat pour la libération des journalistes Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, dans un communiqué. "La libération de nos otages (...) ainsi que de leurs trois accompagnateurs (...) met fin à une année et demie d’incertitudes et d’angoisses. Je souhaite saluer à cette occasion les efforts du président de la République et du gouvernement, la mobilisation de la diplomatie et l’ensemble des services de l’Etat.

20h45 : Le CFCM applaudit la libération des journalistes. Le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) "a appris avec une immense joie et un grand soulagement la libération des deux journalistes de France 3, Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier". Le CFCM "se réjouit de cette libération et s'associe au bonheur des familles des deux journalistes et de leurs proches". Il "élève des prières pour que cette bonne nouvelle puisse bénéficier à tous les otages à travers le monde".

20h30 : Deux accompagnateurs libérés dans le secret. Deux des accompagnateurs afghans des journalistes de France 3 ont été libérés dans le plus grand secret il y a quelques mois, indique sur Twitter le journaliste de France 2 Arnaud Comte. Par mesure de sécurité, l'information n'avait pas fuité dans la presse. La libération des deux Afghans aurait eu lieu il y a huit mois environ.

20h14 : "Stéphane va très bien". Interrogé par France 2, la mère de Stéphane Taponier indique qu'elle a eu son fils au téléphone, qui "va très bien".

20h02 : "Hervé est un garçon solide", assure Agnès Vahramian. "Je connais Hervé depuis 20 ans. J'ai partagé avec lui des situations de guerres, de conflits extrêmement risqués. Je sais que c'est un garçon solide, d'un immense sang-froid qui aussi me parlait de son père qui a lui même été prisonnier de guerre. Hervé a été très impressionné par le parcours de son père. J'y ai souvent pensé durant sa captivité, qu'il devait puiser des forces dans sa propre histoire", a indiqué sur Europe 1 la grand reporter à France 2, Agnès Vahramian, qui connaît Hervé Ghesquière depuis plusieurs années.

19h55 : Taponier et Ghesquière en route pour la France. Les deux journalistes français ont pris l'avion pour la France où ils sont attendus jeudi matin, à 8 heures à l'aéroport militaire de Villacoublay.

19h40 : Hamon "très content". Après l’annonce de la libération des deux journalistes otages français, Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, Benoît Hamon a dit être "vraiment très content" interrogé par Europe1.fr. "C’était très angoissant de ne pas avoir de nouvelles. Il y avait un véritable black-out autour des informations sur ces otages", a rappelé le porte-parole du Parti socialiste. "Je salue le travail qui a été fait. Avec une aussi bonne nouvelle, il n’y a évidemment pas de politique dans ces cas-là", a-t-il encore confié.

19h08 : Paris "ne paie pas de rançons", assure Alain Juppé. Le ministre des Affaires étrangères a affirmé mercredi que "la France ne paie pas de rançons", alors qu'il était interrogé sur les circonstances de la libération de deux journalistes français. Le chef de la diplomatie a ajouté, lors d'une brève déclaration à la presse, que le président afghan Hamid Karzaï avait beaucoup "aidé" à la libération de Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière.

19h : Des négociations depuis plusieurs mois. Selon le chef du service étranger d’Europe 1 Didier François, les négociations pour obtenir la libération des deux otages s’étaient accélérées ces derniers mois. Les conditions "matérielles" de leurs libérations étaient réglées depuis janvier mais il restait des blocages au niveau de la direction taliban. Les deux reporters de France 3 ont été "récupérés quelque part dans la province de Kapisa. Ils ont ensuite été transportés de la base militaire française de Tagab à l'ambassade de France à Kaboul", a précisé Didier François.

18h50 : Un très bon mental. "Ils ont un peu maigri mais ont un très bon mental", assure une source qui a vu Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, selon des informations recueillies par la correspondante d'Europe 1 à Kaboul, Claire Billet. Les deux otages sont actuellement à l’ambassade de France de Kaboul. "Tout va bien, ils sont en forme", a confié à Europe 1 l’ambassadeur de France à Kaboul. Ils partiront dans la nuit vers la France. D’après des sources proches du dossier, les deux otages ont été séparés pendant plusieurs mois.

18h30 : Mon bonheur est total", confie Béatrice Coulon. La compagne d'Hervé Ghesquière a confié tout son bonheur sur Europe 1 quelques secondes après avoir eu le journaliste libéré au téléphone. "Hervé est extraordinaire. Il a une énergie... C'était comme si on s'était quittés hier. Mon bonheur est total", a-t-elle raconté. "Hervé m'a dit qu'on n'avait pas passé beaucoup de vacances ensemble ces derniers temps donc il fallait qu'il revienne avant les vacances pour que l'on puisse avoir un été ensemble. Il m'a donné quelques détails. Il a été huit mois seul, il avait des conditions sanitaires pas terribles, mais il avait l'air en forme. Hervé plaisantait, c'était impressionnant. Il m'a dit qu'il avait perdu une dizaine de kilos, qu'il était très affûté. Je m'attends à accueillir un autre Hervé", a ajouté sa compagne, qui a passé "18 mois d'attentes, de stress, d''angoisse, mais aussi de soutien, d'amitié".

18h : Le soulagement de Rémy Pflimlin. Le président de France Télévisions, Rémy Pflimlin, s'est réjoui mercredi de la libération des deux journalistes de France 3, soulignant que c'était "un soulagement après tant de mauvaises nouvelles. On a eu tellement de douches écossaises et tellement de mauvaises nouvelles qu'on avait toujours peur que ça ne débouche pas", a-t-il déclaré à l'AFP.

17h58 : L’entretien exclusif d'un taliban à Paris Match. Dans un reportage diffusé mercredi sur le site de Paris Match, l'envoyé spécial du journal en Afghanistan, Michel Peyrard, raconte le déroulement des négociations engagées pour la libération de Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière, du côté des ravisseurs. Lire l’article ici.

17h50 : Un "immense bonheur pour Aubry. "Quel soulagement de savoir Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière libres. C'est un immense bonheur qui réjouit tous les Français, qui attendaient avec impatience de pouvoir les accueillir parmi nous", a s'est félicité dans un communiqué Martine Aubry.





Martine Aubry réagit à la libération des otagespar LCP



17h45 : L’étape du debriefing à leur arrivée. Comme tous les otages français, Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, libérés mercredi après avoir été retenus 18 mois en otages en Afghanistan, vont être débriefés par des spécialistes de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) à leur arrivée en France. Ils vont également subir des examens médicaux à l'hôpital du Val-de-Grâce.

17h40 :Les ex-otages sont en très bonne santé. Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière, les deux journalistes français libérés mercredi en Afghanistan, sont "dans un état de santé physique et moral étonnamment bon", a déclaré à l'AFP un responsable de l'ambassade de France à Kaboul, où se trouvent les deux hommes.

17h05 : Un moment incroyable, dit Florence Aubenas. "On est passé des larmes au rire!", a raconté Florence Aubenas, marraine du comité de soutien aux otages en Afghanistan à l'annonce de leur libération, survenue pendant un rassemblement pour les soutenir. "On se lamentait et on apprend qu’ils sont libérés. C’est quelque chose d’incroyable. Quand on nous l’a annoncé, ça paraissait tellement inouï", a-t-elle confié sur Europe 1.

17h25 :Un immense soulagement pour Frédéric Mitterrand. "La libération d’Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier est un immense soulagement. Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier nous rappellent à chacun que le droit à la liberté d’expression et d’information n’est pas un principe abstrait, mais une réalité que défendent quotidiennement tous les journalistes professionnels", a réagi Frédéric Mitterrand dans un communiqué.

17h20 : Le père de Stéphane Taponier a du mal à y croire. "Je n'y crois pas encore. Disons que j'y croirai quand je verrai mon fils demain (jeudi) vers 8h, mais pas avant", a confié Gérard Taponier, le père de Stéphane Taponier, au micro d'Europe 1.

16h38 : Pas de rançon dit Longuet. Interrogé par Le Mondesur ce point, le ministre de la Défense indique qu’il "ne pense pas" qu'une rançon ait été versée. L'Elysée dément aussi avoir payé une rançon et confirme les dissensions entre talibans, toujours selon les informations d’Arnaud Leparmentier, journaliste au Monde.

16h37 : L'Afghanistan félicite la France. L’Afghanistan a félicité la France, a annoncé un porte-parole de la présidence.

16h31 : Les otages attendus à Villacoublay jeudi matin.Selon la compagne d'Hervé Ghesquière, Béatrice Coulon, Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier arriveront jeudi à 8h à l'aéroport de Villacoublay. "On m'a dit qu'ils allaient arriver à Kaboul. J'attends un appel d'Hervé. Je ne sais rien de leur état d'esprit", a-t-elle ajouté.

16h02. L’émotion d’Elise Lucet. L’ex-présentatrice du magazine Pièces à convictions, pour lequel travaillent Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, apprend la libération de ses deux confrères et ne peut retenir ses larmes. "C'est la plus belle nouvelle que l'on pouvait avoir. Chaque jour on pensait à eux. Qu'on apprenne ça tous ensemble, rassemblés, c'est fou. Maintenant, on va être demain matin, 8 heures, au pied de l'avion, et on va les embrasser comme jamais on a embrassé des copains, des confrères. Et puis on va les aider pour la suite, parce qu'il y a une suite", a ajouté la journaliste de France 3.





Quand Elise Lucet apprend la libération des otagespar LePostfr



16h : Juppé salue la libération. Dans un communiqué, le ministre des Affaires étrangères et européennes, Alain Juppé, salue cette libération. C'est "une très grande joie et un immense soulagement", affirme-t-il. "Pendant tout ce temps nous n’avons jamais cessé d’agir pour obtenir leur libération", poursuit Alain Juppé.

15h35 : Les otages en bonne santé. François Fillon s'exprime à l'Assemblée nationale sur le sujet. Selon le Premier ministre, les deux otages "sont en bonne santé" et seront de retour "sur le sol français d'ici quelques heures".





François Fillon confirme la libération des otagespar LCP



15h30 : L’Elysée confirme la nouvelle. Le palais de l’Elysée officialise la nouvelle. "Le président de la République annonce la libération de nos deux compatriotes Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière, ainsi que de leur interprète Reza Din", indique le communiqué de la présidence de la République. "Le chef de l'État s'associe à la joie des familles. Il remercie le président Karzaï pour la gestion de cette crise ainsi que tous ceux qui ont participé à la libération des otages. Le président de la République réaffirme son soutien au peuple afghan et aux autorités afghanes", ajoute le texte.

15h20 : Standing ovation à l'Assemblée. Le président de l'Assemblée nationale Bernard Accoyer, déclare, en direct de l’hémicycle : "le Premier ministre François Fillon et le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé viennent de quitter l'hémicycle. Selon les informations qui nous parviennent, il s'agit d'une bonne nouvelle puisque les deux journalistes de France 3, Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, seraient libérés", déclenchant une standing ovation de l’assemblée.





Bernard Accoyer a interrompu la séance de...par LCP



15h09 : RSF annonce la nouvelle. Reporters sans frontières annonce, via un bref message, sur son compte Twitter : "Hervé et Stéphane seraient libérés".