Syrie : Washington annonce avoir tué un vétéran d'Al-Qaïda

  • A
  • A
Syrie : Washington annonce avoir tué un vétéran d'Al-Qaïda
Al-Masri, qui entretenait des liens avec l'actuel chef d'Al-Qaïda, a été tué dans un bombardement américain en Syrie@ OMAR HAJ KADOUR / AFP
Partagez sur :

Le Pentagone revendique un bombardement dans lequel Al-Masri, vétéran d'Al-Qaïda qui avait formé des milliers de djihadistes, a trouvé la mort. 

Le Pentagone a annoncé mercredi avoir tué dans un bombardement en Syrie le 4 février Abou Hani al-Masri, un vétéran d'Al-Qaïda qui avait rejoint les rangs de l'organisation extrémiste dès les années 1980.

Des liens avec l'actuel chef d'Al-Qaïda. Al-Masri, tué dans la région d'Idleb, "avait des liens avec Oussama Ben Laden et Ayman al-Zawahiri", l'actuel chef d'Al-Qaïda, a indiqué dans un communiqué le porte-parole du Pentagone Jeff Davis.

Recrutement, endoctrinement, entraînement. "Il a supervisé la création et les opérations de nombreux camps d'Al-Qaïda en Afghanistan dans les années 1980 et 1990, où il a recruté, endoctriné, entraîné et équipé des milliers de terroristes qui se sont ensuite répandus dans la région et le monde", a affirmé Jeff Davis. Le Pentagone a également revendiqué un autre bombardement la veille dans la région d'Idleb, qui a "tué 10 extrémistes dans un bâtiment utilisé comme un lieu de réunion" par le réseau djihadiste.

Les frappes contre Al-Qaïda se multiplient. Les frappes américaines en Syrie se sont longtemps concentrées sur le groupe Etat islamique. Mais depuis quelques mois, les frappes visant Al-Qaïda se sont multipliées. Ces bombardements "désorganisent la capacité d'Al-Qaïda à planifier des attaques contre les Etats-Unis et leurs intérêts dans le monde", a indiqué Jeff Davis.