Syrie : un référendum le 26 février

  • A
  • A
Syrie : un référendum le 26 février
@ Reuters
Partagez sur :

La population est appelée à s'exprimer sur un projet de constitution basé sur "le pluralisme".

Bachar al-Assad veut faire parler les urnes. Le président syrien souhaite soumettre le projet de Constitution élaboré par une commission ad hoc à un référendum le 26 février, a annoncé mercredi l'agence officielle Sana.

"Le système politique sera basé sur le principe du pluralisme politique et le pouvoir sera exercé démocratiquement à travers des élections", selon le texte diffusé par l'agence Sana et la télévision publique. "Les partis politiques autorisés contribueront à la vie politique".

La commission chargée d'élaborer le texte a prévu notamment de limiter le mandat présidentiel à deux septennats, a écrit le quotidien al-Watan proche du pouvoir, sans pour autant préciser si cette réforme s'appliquera à l'actuel président, dont le second mandat s'achève en 2014.

Exit également la primauté du parti Baas. Le texte supprime l'article 8 présent dans la Constitution adoptée par le Parlement le 31 janvier 1973 : "le parti Baas (au pouvoir depuis 1963) est le dirigeant de l'Etat et de la société".

Le bain de sang se poursuit

Malgré cette annonce, la répression se poursuivait toujours mercredi. Des troupes d'élite syriennes soutenues par des blindés se sont déployées dans le centre de Damas, tirant des rafales d'armes automatiques en l'air pour disperser les habitants, selon des témoins.

A Homs, assiégée et bombardée depuis le 4 février, un oléoduc a été bombardé par des avions militaires selon les militants, tandis que Damas a soutenu qu'il s'agissait d'un sabotage mené par des groupes terroristes.

L'assaut a également été donné à Hama, dans le centre du pays. "Les lignes de téléphone fixe et portable ainsi qu'internet y sont coupées", a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme