Syrie : neuf civils dont six enfants tués dans des raids du régime

  • A
  • A
Syrie : neuf civils dont six enfants tués dans des raids du régime
@ (Photo d'illustration) AFP
Partagez sur :

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'hommes (ODSH), des raids menés par l'aviation du régime syrien ont frappé des civils, dimanche, dans la province de Homs.

Neuf civils dont six enfants ont été tués dimanche dans des raids menés par l'aviation du régime syrien contre des secteurs rebelles dans la province centrale de Homs, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Deux frappes ont visé le village de Taldo dans le nord de la province, tuant huit civils dont cinq enfants, a précisé Rami Abdel Rahmane, le directeur de cette ONG qui s'appuie sur un vaste réseau de sources dans le pays en guerre. Un sixième enfant a péri dans un raid aérien contre la localité proche de Kafrlaha, a-t-il ajouté.

Des violences, malgré le cessez-le-feu. Les groupes rebelles contrôlent plusieurs localités dans la province de Homs, dont les principales Rastane et Talbissé sont assiégées par les forces du régime. Les violences, même si elles ont baissé d'intensité et font moins de victimes selon l'ONG, se sont poursuivies en Syrie malgré un cessez-le-feu entré en vigueur le 30 décembre à l'initiative de la Russie, alliée du régime, et de la Turquie, soutien des rebelles.

Négociations à Astana, lundi, entre régime et rebelles. Cette trêve fragile a ouvert la voie à la tenue à partir de lundi à Astana au Kazakhstan, de négociations entre régime et rebelles pour tenter de jeter les bases d'un accord pour un règlement du conflit qui a fait plus de 310.000 morts depuis le 15 mars 2011. Ces pourparlers seront les premiers entre des émissaires du régime de Bachar al-Assad et une délégation composée uniquement de rebelles combattants, les opposants politiques restant cette fois cantonnés à un rôle de conseillers.

Les deux délégations se feront en outre pour la première fois face dans une seule pièce, aux côtés de l'émissaire de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura. Jusqu'à présent, les pourparlers intersyriens sous l'égide de l'ONU ont tous échoué.