Syrie : malgré la trêve, les bombardements continuent

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

SYRIE, TRÊVE - Malgré un accord de trêve passé le 28 décembre dernier, des frappes aériennes perdurent en Syrie à proximité de la principale source d'eau de Damas.

A l'initiative de Moscou et d'Ankara, la trêve s'applique officiellement en Syrie depuis une semaine. Pourtant, notre envoyé spécial a pu constater que cet accord n'est pas respecté dans tout le pays.

"Ils sont en train de nous assiéger". La région de Wadi Barada est en effet la cible de bombardements répétés de l'armée de Bachar el-Assad depuis treize jours consécutifs. Comme le confie un habitant de Damas à notre journaliste, "les hélicoptères lâchent entre 30 et 50 barils de TNT par jour, il n'y a plus d'eau, plus d’électricité, ils sont en train de nous assiéger comme ils l'ont fait ailleurs". 

Privés d'eau depuis 15 jours. Wadi Barrada est un lieu hautement stratégique dans le conflit, puisque que c'est dans cette ville que se trouve la source alimentant en eau potable toute la ville de Damas, dont quatre millions d'habitants sont privés depuis bientôt 15 jours. Les deux camps s'accusent d'ailleurs mutuellement d'avoir empoisonné cette même source.

Une zone tenue par des "terroristes". Pour Bachar al-Assad, la zone est tenue par des "terroristes" qui sont exclus de l'accord et donc du cessez-le-feu signé avec la Turquie. C'est exactement la même logique qui avait fait échouer les précédentes tentatives d'arrêt des combats en Syrie, à chaque fois au bout de quelques jours.