Syrie : l'ONU exige l'évacuation de 400 malades, dont 29 en danger de mort, de la Ghouta orientale

  • A
  • A
Syrie : l'ONU exige l'évacuation de 400 malades, dont 29 en danger de mort, de la Ghouta orientale
Une partie des rebelles syriens se trouvent encore dans la Ghouta orientale, en périphérie de la capitale Damas. @ AFP
Partagez sur :

La zone de la Ghouta orientale, contrôlée par les rebelles, est assiégée depuis 2013 par l'armée du régime de Bachar al-Assad.

L'ONU a demandé jeudi l'évacuation de 400 malades, dont 29 sont en danger de mort, de la région syrienne de la Ghouta orientale, assiégée depuis 2013 par l'armée du régime de Bachar al-Assad.

"Environ 400 hommes, femmes et enfants - les trois-quarts étant des femmes et des enfants - doivent être évacués maintenant", a déclaré aux médias le chef du groupe de travail humanitaire de l'ONU pour la Syrie, Jan Egeland, précisant que 29 d'entre eux, dont 18 enfants, "vont mourir s'ils ne sont pas évacués".