Syrie : l'État islamique est entré à Palmyre

  • A
  • A
Syrie : l'État islamique est entré à Palmyre
Depuis jeudi, l'Etat islamique mène une offensive sur la ville antique de Palmyre avec en ligne de mire, les gisements de pétrole.@ VASILY MAXIMOV / AFP
Partagez sur :

Les djihadistes occupent depuis samedi le nord-ouest de la ville dont ils avaient été chassés en mars dernier par les forces syriennes, appuyées par la Russie.

Les djihadistes du groupe État islamique ont pénétré de nouveau dans la ville antique de Palmyre, située dans le centre de la Syrie, a affirmé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). L'EI, qui avait pris le contrôle de Palmyre en mai 2015 et en avait été chassé en mars dernier par le régime avec l'aide de la Russie, a lancé jeudi une offensive sur cette ville classée au patrimoine mondial de l'Humanité.

Des civils bloqués par les combats. "L'Etat islamique est entré samedi à Palmyre et occupe le nord-ouest de la ville alors que des combats ont lieu avec l'armée dans le centre de la cité", a affirmé son directeur Rami Abdel Rahmane. Des civils qui étaient revenus à Palmyre après la reprise de la ville par l'armée sont bloqués par les combats. Lors de son occupation de la "perle" du désert syrien, le groupe djihadiste y avait commis d'effroyables destructions de vestiges.

Au moins 100 morts depuis jeudi. "Après une rapide percée, l'EI contrôle désormais la majorité de la ville excepté sa partie sud", a affirmé le directeur de l'OSDH.  "L'aéroport situé à l'est de la cité est encerclé par les djihadistes", a-t-il ajouté. Des combats se poursuivent dans le sud de la cité, a encore indiqué l'OSDH faisant état de bombardements russe et du régime dans le secteur. Selon l'OSDH, au moins 100 membres des forces pro-gouvernementales ont été tués par l'EI depuis jeudi au cours de cette offensive dans la province de Homs, où est située Palmyre. 


L'armée turque entre à al-Bab. Dans le même temps, l'armée turque et ses alliés syriens ont pénétré samedi à al-Bab, dernier fief du groupe État islamique dans la province d'Alep, toujours selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). "Ils sont entrés dans al-Bab par le nord-ouest après de violents combats avec les djihadistes tandis que l'artillerie turque bombardait la ville", a indiqué son directeur Rami Abdel Rahmane.

Des combats continuaient de faire rage en soirée dans cette ville près de la frontière avec la Turquie, selon cette même source.