Syrie : les rebelles autorisés à quitter la Ghouta pendant la trêve, selon l'armée russe

  • A
  • A
Syrie : les rebelles autorisés à quitter la Ghouta pendant la trêve, selon l'armée russe
Les rebelles de la Ghouta orientale peuvent aussi quitter l'enclave via le corridor humanitaire, d'après Moscou. @ STRINGER / AFP
Partagez sur :

La Russie a annoncé mardi que les rebelles armés de la Ghouta orientale pouvaient eux aussi emprunter le corridor humanitaire pour quitter l'enclave. 

L'armée russe, qui intervient en Syrie en soutien au régime de Bachar al-Assad, a annoncé autoriser les rebelles armés, et pas seulement les civils, à quitter mardi l'enclave de la Ghouta orientale pendant la trêve quotidienne proclamée par Moscou. Cette "pause humanitaire" de cinq heures -de 09h à 14h (08h à 13h heure française)- prévoit des corridors permettant l'entrée de l'aide humanitaire et la sortie de civils de cette enclave cible d'une offensive principalement aérienne du régime.

Un corridor pour les civils et les hommes en armes. Mardi, au huitième jour de la trêve, "le couloir humanitaire a été ouvert non seulement pour la population civile de la Ghouta orientale, mais aussi pour les combattants avec leurs familles. Les membres des formations armées illégales ont été autorisés à porter leur arme personnelle", a indiqué le général russe Vladimir Zolotoukhine, cité par les agences russes. Il n'a pas précisé si ce couloir débouchait dans une zone contrôlée par les rebelles ou le régime. Aucun civil n'a encore emprunté ce couloir, selon lui.