Syrie : les djihadistes repoussés du nord de Palmyre

  • A
  • A
Syrie : les djihadistes repoussés du nord de Palmyre
Le site antique de Palmyre, en Syrie. @ AFP
Partagez sur :

Les forces du régime syrien ont repoussé dimanche les forces de l’État islamique du nord de la ville antique de Palmyre.

Les forces du régime syrien ont chassé dimanche du nord de la ville antique de Palmyre les forces de l'Etat islamique. Quatre des chefs djihadistes auraient été tués dans l'opération commando américaine selon une ONG. Les combattants de l'organisation extrémiste se trouvaient toujours dimanche à un kilomètre du célèbre site archéologique de Palmyre, situé dans le sud-ouest de cette oasis du centre de la Syrie. Mais dans le nord de la ville, et après de violents combats avec l'armée, l'EI "s'est retiré de la plupart des quartiers" moins de 24 heures après s'être emparé de la zone septentrionale, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Le gouverneur de Homs, province du centre de la Syrie, a indiqué en outre que l'armée avait repris une série de sites stratégiques, dont des collines, des barrages et la tour de la radio et télévision de Palmyre, dans le nord-ouest de la ville.

Près de 300 morts dans les combats. Au moins 295 personnes, en majorité des jihadistes et des soldats du régime syrien, ont péri depuis le début mercredi de l'offensive du groupe Etat islamique (EI) contre la ville de Palmyre, rapporte dimanche l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Le bilan de cette ONG comprend 123 soldats et miliciens loyalistes, 115 combattants de l'EI et 57 civils, dont des dizaines ont été exécutés par le groupe extrémiste. Samedi, l'Etat islamique a exécuté 23 civils, dont neuf enfants, près de Palmyre. 

Un rare patrimoine… et une ville stratégique. La plupart des ruines monumentales comportant notamment des colonnades torsadées romaines, des temples et des tours funéraires, se trouvent au sud-ouest de la ville. Le site qui fut l'un des plus importants foyers culturels du monde antique, est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. Palmyre revêt une importance stratégique pour l'EI puisqu'elle ouvre sur le grand désert syrien, limitrophe de la province irakienne d'Al-Anbar, en grande partie contrôlée par ce groupe ultraradical sunnite.

Cette avancée  intervient le jour même de l’annonce, samedi, par la Maison Blanche, de la mort d’un haut responsable de l'organisation djihadiste, au cours d’une opération des forces spéciales US dans l’Est de la Syrie.