Syrie : le régime resserre la vis

  • A
  • A
Syrie : le régime resserre la vis
@ REUTERS
Partagez sur :

Face à la reprise de la répression, la Ligue arabe a suspendu sa mission d’observation.

La Ligue arabe a annoncé samedi la suspension de sa mission d'observation en Syrie, où les manifestations se multiplient depuis près de un an pour demander la démocratisation du régime. L'escalade des violences dans le pays a contraint les observateurs à se retirer moins d'une semaine après la prolongation pour un mois de leur mandat au terme d’âpres négociations.

Le régime syrien a confirmé les craintes de la Ligue arabe samedi après-midi, lorsque le ministre de l'Intérieur a affirmé que son pays était déterminé à rétablir la sécurité et à "nettoyer" le territoire des "hors-la-loi". "Les forces de sécurité sont déterminées à aller de l'avant pour rétablir l'ordre et la sécurité et nettoyer le territoire des hors-la-loi" a dit Mohammad Ibrahim al-Chaar.

"Usage continu de la violence"

Les violences qu'évoque la Ligue pour justifier cette suspension ont trouvé une nouvelle illustration avec la découverte dans la ville de Hama des cadavres de 17 hommes arrêtés par les forces de sécurité et manifestement victimes d'exécutions sommaires, selon l'opposition.

"En raison de la grave détérioration de la situation en Syrie et de l'usage continu de la violence (...) il a été décidé d'interrompre avec effet immédiat les travaux de la mission de la Ligue arabe en Syrie, en l'attente de l'exposé de la situation devant le comité de la Ligue", a déclaré le secrétaire général de l'organisation, Nabil Elarabi, dans un communiqué.    

Les observateurs vont rester sur place en Syrie, mais en suspendant toute activité, avait déclaré un peu plus tôt une source proche de la Ligue, au Caire.