Syrie : le bain de sang continue

  • A
  • A
Syrie : le bain de sang continue
@ Reuters
Partagez sur :

 Près de 70 civils ont été tués depuis mardi soir, à Homs, selon l'opposition.

La Syrie s'enfonce chaque jour un peu plus dans la violence. A Homs, foyer de la contestation, les bombardements de l'armée syrienne se poursuivent. Au moins 20 civils ont été tués, mercredi, lors d'un raid mené par des miliciens fidèles au président Bachar al Assad contre le domicile de trois familles dans la ville de Homs, rapporte l'Observatoire syrien pour les droits de l'homme (OSDH). 

"Nous nous attendons à ce que le bilan soit revu à la hausse (...) étant donné que de nombreuses victimes sont toujours ensevelies sous les décombres", a déclaré Rami Abdel Rahmane, chef de cette organisation basée en Grande-Bretagne.

47 personnes tuées cette nuit

Des chars ont fait leur entrée dans le quartier d'Inchat et se sont également approchés du quartier de Bab Amro, qui a récemment essuyé les pilonnages les plus violents des troupes fidèles au régime. Dans ce quartier, l'électricité et les communications sont coupées.

La nuit n'a pas été plus calme. Selon les militants de l'opposition, au moins 47 personnes ont péri dans la nuit de mardi à mercredi sous les tirs de roquettes et de mortiers. "L'électricité est revenue brièvement et nous avons été en mesure de contacter plusieurs quartiers, les activistes ayant réussi à recharger leur batterie de téléphone. Nous avons recensé 47 personnes tuées depuis minuit", a indiqué Mohammad Hassan un militant d'opposition, joint par téléphone satellitaire par Reuters.

Cette nouvelle offensive de l'armée syrienne survient au lendemain d'une rencontre entre le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov et le président syrien. Bachar al-Assad se serait engagé au cours de cet entretien à mettre fin à la répression.