Syrie : l'alliance kurdo-arabe s'empare de Tabqa et de son barrage

  • A
  • A
Syrie : l'alliance kurdo-arabe s'empare de Tabqa et de son barrage
L'alliance arabo-kurde avance vers Raqqa (illustration).@ STRINGER / AFP
Partagez sur :

L'alliance kurdo-arabe soutenue par les États-Unis est parvenue à reprendre la ville syrienne de Tabqa à Daech, une étape décisive pour son avancée vers Raqqa.

L'alliance de combattants kurdes et arabes syriens soutenus par les États-Unis s'est emparée mercredi de la ville de Tabqa et de son barrage, dernier verrou en direction de Raqqa, fief du groupe État Islamique (EI), a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). "Les Forces démocratiques syriennes (FDS) se sont emparées de Tabqa et du barrage adjacent" sur l'Euphrate, a affirmé Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH. Un conseiller des FDS, Nasser al-Hajj Mansour, a confirmé la prise de cette ville stratégique et du barrage.

La résistance de Daech. Le directeur de l'OSDH a précisé que les FDS passaient au peigne fin la ville, située sur l'Euphrate et sur une route stratégique conduisant à Raqqa, distant de 55 km plus à l'Est. Le porte-parole des FDS, Talal Sello, a affirmé que ses forces "avaient obtenu une grande victoire et libéré complètement la ville et le barrage". L'alliance arab-kurde était entrée dans Tabqa le 24 avril, mais Daech avait opposé une grande résistance en utilisant notamment des tireurs embusqués, des voitures piégées et des drones armés. La bataille pour la prise de Tabqa constituait une étape jugée indispensable pour poursuivre l'avancée vers Raqqa.

Les livraisons d'armes aux Kurdes vont commencer
Les Etats-Unis vont commencer bientôt les livraisons d'armes aux milices kurdes en Syrie, malgré les critiques du président turc qui appelé Washington à revenir sur cette décision. Une partie du matériel est déjà sur place et pourra être distribué "très rapidement", a indiqué mercredi le colonel John Dorrian, un porte-parole américain de la coalition internationale contre Daech. La Maison-Blanche vient d'autoriser le Pentagone à livrer des armes aux milices kurdes YPG pour accélérer la défaite de l'organisation en Syrie.