Syrie : explosion dans un entrepôt d'armes à Alep, deux morts

  • A
  • A
Syrie : explosion dans un entrepôt d'armes à Alep, deux morts
L'explosion a blessé 33 personnes, dont quatre sont dans un état critique@ GEORGE OURFALIAN / AFP
Partagez sur :

L'explosion est survenue dans une école du quartier de Soukkari transformée en entrepôt de munitions par les rebelles.

Deux personnes sont mortes samedi à Alep dans une explosion survenue dans un entrepôt d'armes et d'explosifs d'un quartier rebelle récemment reconquis par l'armée syrienne, qui poursuit ses opérations de déminage, a indiqué l'agence officielle Sana.

Deux morts et 33 blessés. L'armée a annoncé jeudi soir avoir repris le contrôle total d'Alep et poursuit ses opérations de ratissage et de déminage dans les quartiers autrefois contrôlés par les rebelles, chassés de la deuxième ville de Syrie. L'explosion est survenue dans une école du quartier de Soukkari qui avait été transformée par les insurgés "en entrepôt de munitions et d'explosifs", selon Sana. Deux personnes sont mortes dans cette explosion selon l'agence, qui fait aussi état de 33 blessés, dont quatre dans un état critique.

Un troisième mort dans une explosion de bombe. L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a confirmé deux morts dans cette explosion, précisant qu'elle était intervenue lors des opérations des démineurs. L'organisation rapporte un troisième mort dans l'explosion d'une bombe dans une maison du quartier d'Al-Ansari. Il n'était pas possible dans l'immédiat de savoir si les victimes étaient des civils ou des militaires. 

Des civils tués dans des raids. Par ailleurs, six civils, dont deux enfants, ont été tués dans des raids aériens visant la localité d'Atareb, située en territoire rebelle à l'ouest d'Alep, selon l'OSDH. L'organisation n'était pas en mesure de préciser si ces frappes étaient le fait de l'armée syrienne ou de l'aviation russe, engagée depuis septembre 2015 aux côtés du régime. Un correspondant de l'AFP a précisé que des avions militaires survolaient toujours le secteur.

Divisée depuis 2012 entre quartiers rebelles et secteurs tenus par le gouvernement, Alep a basculé jeudi sous le contrôle total du régime de Bachar al-Assad