Syrie : Al Qaïda confirme la mort de son numéro deux dans un bombardement

  • A
  • A
Syrie : Al Qaïda confirme la mort de son numéro deux dans un bombardement
Des combattantes d'Al Qaïda en Syrie, au su de Damas, le 22 septembre 2014. @ RAMI AL-SAYED / AFP
Partagez sur :

Abou Kheir Al Masri, 59 ans, était le gendre du fondateur d'Al Qaïda, Oussama Ben Laden, tué par un commando américain au Pakistan en mai 2011. 

Al-Qaïda a confirmé la mort d'Abou Kheir Al Masri, soupçonné d'être le numéro deux du groupe djihadiste, dans une frappe aérienne de la coalition internationale en Syrie. Dans un communiqué, deux branches du groupe djihadiste qualifient Al Masri de "héros" et affirment qu'il a été tué "au cours d'une frappe de drone des Croisés" en Syrie.

Gendre de Ben Laden. "L'ensemble du Cham (Syrie) est témoin du dernier crime des Etats-Unis et de l'alliance croisée", indique le texte daté de mercredi, faisant référence à la coalition antidjihadistes sous commandement américain en Irak et en Syrie. Le communiqué présente également ses condoléances à l'actuel dirigeant du groupe djihadiste, Ayman al-Zawahiri, dont Al Masri était l'adjoint. Abou Kheir Al Masri, 59 ans, était le gendre du fondateur d'Al Qaïda, Oussama Ben Laden, tué par un commando américain au Pakistan en mai 2011. 

Un responsable américain a indiqué cette semaine que Washington cherchait à confirmer la mort de Masri après des informations selon lesquelles il a été tué dans un bombardement.