Syrie: à la recherche de Nora, 15 ans, partie faire le djihad

  • A
  • A
Syrie: à la recherche de Nora, 15 ans, partie faire le djihad
La frontière entre la Turquie et la Syrie.@ REUTERS
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE E1 - Son frère est arrivé à la frontière syrienne pour "tenter quelque chose".

L'INFO. Le 23 janvier dernier, Nora, 15 ans, lycéenne à Avignon, a disparu. Pour les enquêteurs, alertés par sa famille inquiète, tout indique qu’elle voulait faire le djihad en Syrie : l'analyse de son ordinateur a révélé que la jeune fille fréquentait des sites djihadistes. Fou d'angoisse, le frère de la jeune fille, Fouad, est arrivé dans la nuit de vendredi à samedi en Turquie pour tenter de la retrouver. Une journaliste d'Europe1 l'a rencontré à la frontière syrienne.

"Tenter quelque chose". L'inquiétude qui ronge sa famille depuis le départ de sa petite sœur pour la Syrie était devenue intenable pour Fouad. C'est pour cela qu'il a pris, vendredi, un avion pour la Turquie, pays limitrophe de la Syrie. "C'est dur de voir mes parents en train de souffrir, de pleurer et de rester à la maison sans rien faire, les bras croisés. Je devais tenter quelque chose", a-t-il confié à Europe1.

Tant de questions, si peu de pistes. Mais lorsque Fouad est descendu de l'avion au milieu de la nuit de vendredi à samedi, sa quête lui a donné le vertige. "C'est la première fois que je viens ici. Je me pose beaucoup de questions : par quoi commencer ? Où aller ? Qui contacter ? Comment passer la frontière ? Est-ce dangereux ? Est-ce que je vais retrouver ma sœur ?" Pour l'heure, Fouad n'a qu'un vague contact au sein de la rébellion. Son "plan" ? "Essayer de se renseigner avec les djihadistes pour savoir comment ils font pour passer la frontière".

"Ma sœur est manipulée". Fouad croit sa soeur avec des djihadistes, sans trop savoir qui ils sont. Nora l'a bien appelé cinq ou six fois pour dire quelle allait bien mais il n'y croit pas : "elle doit être manipulée", avance-t-il. "Si elle me voit en face, elle sera plus en sécurité. Elle aura davantage envie de venir. A mon avis, elle a peur de traverser la frontière toute seule," voilà ce qu'il suppose.

Fouad s'est juré de ne pas revenir en France sans avoir sorti sa sœur de cette guerre. Une guerre encore abstraite pour lui.

sur le même sujet, sujet,

Les ados et le djihad : comment les sortir de là ?

Comment le djihad recrute sur le web

Ados et djihad : quels sont les signes avant-coureurs ?

Djihad : les deux jeunes Toulousains retrouvés en Turquie

Djihad en Syrie : l'épopée des deux ados

Les djihadistes européens "sont mal vus par le peuple syrien"