Syrie : 51.000 déplacés depuis le début de l'offensive d'Alep

  • A
  • A
Syrie : 51.000 déplacés depuis le début de l'offensive d'Alep
Des dizaines de civils auraient été tués depuis le 1er février à Alep, en Syrie.@ BULENT KILIC / AFP
Partagez sur :

EXODE - Depuis le début de la bataille d'Alep, en Syrie, plus de 51.000 civils ont été déplacés. 

Plus de 51.000 civils ont été déplacés depuis le début de l'offensive lancée le 1er février par le régime syrien avec le soutien de l'aviation russe contre les rebelles dans la province d'Alep.

300.000 personnes en état de siège ? "Depuis le lancement, la semaine passée, de l'offensive des forces gouvernementales dans le gouvernorat d'Alep, qui aurait été accompagnée de nombreuses frappes aériennes par des avions russes et syriens, plus de 51.000 civils ont été déplacés et 300.000 autres risquent de se retrouver en état de siège", a déclaré le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, dans un communiqué. 

Plus de 500 morts ? Depuis dix jours, les forces pro-régime, appuyées par des bombardements aériens russes, ont lancé une offensive majeure contre les rebelles dans la province d'Alep. Celle-ci a été lancée au moment même où l'ONU tentait de démarrer à Genève des discussions de paix intersyriennes. D'après Zeid Ra'ad Al Hussein, des dizaines de civils auraient été tués depuis le 1er février. De son côté, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a parlé de 500 morts