Syrie : 35 morts dans un tir de roquette rebelle sur la banlieue de Damas

  • A
  • A
Syrie : 35 morts dans un tir de roquette rebelle sur la banlieue de Damas
Douma a été la cible de nouveaux bombardements mardi.@ HAMZA AL-AJWEH / AFP
Partagez sur :

Au moins 35 personnes ont été tuées mardi dans un tir de roquette rebelle sur la banlieue de Damas, tandis que 29 civils ont péri dans la Ghouta voisine dans des bombardements. 

Au moins 35 personnes ont été tuées mardi dans un tir de roquette des rebelles qui a visé un "marché" dans la banlieue de Damas, selon un bilan de l'agence officielle Sana. C'est l'attaque la plus meurtrière qu'a connue la capitale syrienne ces derniers mois pour les tirs d'obus et de roquettes menés quotidiennement sur Damas par les rebelles, en représailles aux bombardements du régime sur leur fief dans la Ghouta orientale. Dans un bandeau, la télévision d'Etat syrienne a accusé les "groupes terroristes" d'avoir tiré cette roquette qui a touché un secteur de la banlieue de Jaramana, à l'est de Damas, en référence aux rebelles.

Des civils également tués dans la Ghouta. Par ailleurs, au moins 29 civils ont été tués mardi dans des bombardements sur Douma, la grande ville des secteurs rebelles dans la Ghouta orientale, aux portes de Damas, où le régime syrien poursuit une offensive dévastatrice, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Les civils ont été tués par des tirs d'artillerie, mais aussi des frappes aériennes intenses, imputées au régime de Bachar al-Assad ou à son allié russe, selon l'OSDH.

1.500 civils tués depuis un mois. Le régime de Bachar al-Assad poursuit depuis le 18 février une vaste offensive contre les territoires rebelles dans la Ghouta orientale, dernier bastion insurgé aux portes de Damas. Ses frappes aériennes et bombardements ont tué plus de 1.450 civils, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. Depuis cette même date, près de 50 civils ont été tués en un mois par les tirs rebelles sur la capitale Damas, selon cette ONG.