Survol de New York : démission d'un conseiller d'Obama

  • A
  • A
Survol de New York : démission d'un conseiller d'Obama
Partagez sur :

Dix jours après le survol de New York par un Boeing présidentiel qui avait provoqué la panique des New-Yorkais et la colère du maire de la ville, le responsable de la flotte aérienne de Barack Obama a présenté sa démission, la première de l’administration Obama.

Le directeur du bureau militaire de la Maison Blanche a démissionné vendredi. Le départ de Louis Caldera, responsable de la flotte aérienne de Barack Obama, est la conséquence du survol de New York par un appareil présidentiel, le 27 avril, qui a réveillé chez les New-Yorkais la terreur du 11 septembre. Il s’agit de la première démission d'un haut responsable de l'administration Obama.

"La controverse entourant l'opération photo de la flotte aérienne présidentielle au-dessus de New York a rendu impossible pour moi le fait de diriger de façon efficace le bureau militaire de la Maison Blanche", a écrit Louis Caldera dans sa lettre de démission adressée au président. Cette démission, acceptée par Barack Obama, sera effective le 22 mai.

Le survol à basse altitude de New York, pendant environ une demi-heure le 27 avril, par le Boeing présidentiel escorté de deux chasseurs, afin d'effectuer des photos, avait provoqué un mouvement de panique et d'évacuations. Barack Obama n’était pas à bord de l’avion, et ignorait tout de l'opération jusqu'à ce que l'affaire éclate. Furieux, il avait ordonné une enquête sur cette opération, dont voici les images :