L'Autriche présidente de l'UE avec une seule préoccupation : "juguler l’immigration illégale"

  • A
  • A
Partagez sur :

L'Autriche espère parvenir à former un "axe" des pays européens qui refusent désormais d'accueillir de nouveaux migrants.

La question migratoire continue de diviser l'Europe. Alors qu'un nouveau drame s'est produit en mer vendredi, au large de la Libye avec au moins trois bébés morts et une centaine de disparus, l'Autriche, partisane d’une position très ferme sur la question, va prendre dimanche la présidence européenne pour six mois.

Une vision souverainiste.  Avec la présidence du Conseil de l’Union européenne, le gouvernement autrichien de droite/extrême droite emmené par le jeune Sebastian Kurz aura la main sur les dossiers législatifs. Pendant six mois, Vienne fixera les priorités. Favorable à une ligne dure contre l’immigration illégale, l’Autriche devrait ainsi se donner les moyens de poursuivre sa fronde anti-migrants en utilisant cette présidence pour renforcer et défendre sa vision souverainiste.

Un rôle pivot. "L’Europe qui se dessine est une Europe des nationalismes, une Europe des égoïsmes, pourrait-on dire. Je pense que l’Autriche va essayer de développer ce que Sebastien Kurz a déjà annoncé : cet axe des ‘bonnes volontés’", explique auprès d’Europe 1 Jérôme Segal, historien spécialiste de l’Autriche. "Avec l’Italie et la Bavière, au sud de l’Allemagne, l’Autriche a vraiment un rôle pivot pour juguler l’immigration illégale. C’est leur principale préoccupation", relève-t-il.

Un sommet à Salzbourg. L’Autriche prépare cette présidence depuis des mois, et elle a déjà prévu d’organiser un sommet chez elle, à Salzbourg, en septembre prochain, pour s’attaquer à l’insécurité et à l’immigration illégale.