Suisse : Berne garde son forfait fiscal

  • A
  • A
Suisse : Berne garde son forfait fiscal
Les riches résidents étrangers de Gstaad vont pouvoir souffler : leur forfait fiscal très avantageux est maintenu.@ Max PPP
Partagez sur :

Les électeurs du canton ont décidé de garder ce dispositif avantageux pour les riches étrangers.

Gstaad peut souffler. Le canton de Berne, où se situe la célèbre station de sports d’hiver, a décidé de conserver son forfait fiscal, qui permet aux riches étrangers, comme Johnny Hallyday, de payer très peu d’impôts. 66,5% des électeurs du canton ont voté contre l’initiative "Des impôts équitables - pour les familles", qui comprenait une abolition de ces forfaits fiscaux, contre 33,5% pour. Le durcissement des conditions d’attribution de ce forfait fiscal a toutefois été approuvé, à 52,9%.

>> Suisse : que les riches "restent chez eux"

En revanche, les électeurs du canton de Bâle-Campagne, où seules 16 personnes en bénéficient, ont approuvé à une large majorité l’abolition de ces privilèges fiscaux. Les cantons de Zurich, Schaffhouse, Appenzell Rhodes-Extérieures et Bâle-ville ont déjà fait de même.

"Un gros ouf de soulagement"

Johnny et Laeticia Hallyday

© Jean-Paul Pelissier / Reuters (archives)

Dans le canton de Berne, la plupart des bénéficiaires du forfait fiscal, introduit en 1965, résident dans le village de Gstaad, célèbre station de sports d’hiver. Le réalisateur Roman Polanski y réside. Autre habitant de marque, Johnny Hallyday y possède un chalet depuis 2006. Il aurait gagné 5 millions d’euros l’an dernier, mais n’aurait payé qu’environ 700.000 francs suisses d’impôts, soit 577.800 euros, selon Le Matin.

Jean-Sébastien Robine, organisateur de soirées installé à Gstaad, confie à Europe 1 avoir poussé "un gros ouf de soulagement" en apprenant que le forfait fiscal était maintenu. "Beaucoup de ces riches sont derrière des affaires locales, il y a toute un économie qui s’est développée, des commerçants qui se sont installés, des hôteliers", explique-t-il, affirmant que "Gstaadest vraiment l’un des derniers paradis qu’il faut conserver".

Des hausses d'impôts

Le texte adopté prévoit tout de même un réajustement du forfait fiscal. Le revenu imposable minimum pour en bénéficier sera également porté à 400.000 francs suisses, soit environ 330.000 euros. Actuellement, le régime ne fixe aucun revenu imposable minimum.

Johnny Hallyday risque de payer un peu plus d'impôts, puisque ceux-ci seront désormais calculés au septuple du loyer, au lieu du quintuple actuellement, et au triple de la pension complète, contre le double aujourd'hui, souligne La Tribune de Genève.