Suisse : 28 morts dans un accident de car

  • A
  • A
Suisse : 28 morts dans un accident de car
Une cinquantaine de personnes se trouvaient dans l'autocar accidenté en Suisse.@ REUTERS
Partagez sur :

Parmi les victimes, 22 enfants âgés d'une douzaine d'années. Leur car était immatriculé en Belgique.

Le drame s'est produit dans un tunnel. Un accident de car survenu à Sierre, en Suisse, dans le canton du Valais, a fait 28 morts, dont 22 enfants âgés d'une douzaine d'années. L'autocar, qui circulait sur l'autoroute A9 en direction de Sion, était immatriculé en Belgique et transportait en tout 52 personnes, soit deux classes.

Les faits se sont produits vers 21h15. "L'autobus était engagé depuis deux kilomètres sur l'autoroute lorsqu'il est parti sur la droite et il a heurté de plein fouet, avec une grande violence, un mur de béton", a indiqué à Europe 1 le chef des informations de la police du canton du Valais, Jean-Marie Bornet. Le côté droit du bus a été éventré, et toute la partie avant a été désintégrée. Aucun autre véhicule n'était présent sur la route au moment de l'accident.

Le choc a été extrêmement violent :

Pas d'explication

Les raisons du drame ne sont pas encore connues. Le ministre belge des Transports, Melchior Wathelet, a précisé que la compagnie de transport belge avait une "excellente réputation" et que les deux chauffeurs, arrivés la veille en Suisse, avaient respecté les temps de conduite. Ils ont tous deux été tués, comme les quatre autres adultes présents dans le car. Les bandes vidéos du système de surveillance du tunnel ont été saisies par la police, qui doit les examiner.

"Il n'y a pas de raison objective qui fait que le car ait quitté sa trajectoire pour aller s'encastrer dans un mur en béton", a noté sur Europe 1 Jacques Melli, président du canton du Valais, rappelant que dans ce tunnel "parfaitement éclairé", la vitesse était limitée à 100 km/h.

Les enfants originaires des Flandres

24 passagers ont, en outre, été blessés et transportés dans quatre hôpitaux de la région. Parmi eux, trois enfants étaient mercredi dans "un état sérieux", selon le médecin-chef urgentiste du canton, le Dr Jean-Pierre Deslarzes. Leur état est "inquiétant", a indiqué le médecin ajoutant "qu'ils sont plus gravement touchés que les autres, avec des lésions potentiellement graves".

Les enfants étaient originaires de Lommel et Heverlee, dans les Flandres. Ils rentraient en Belgique après une classe de neige dans le Val d'Anniviers, organisée par les mutualités chrétiennes. Neuf enfants néerlandais figureraient parmi les victimes.

Il s'agirait du plus grave accident de la route jamais survenu en Suisse. Le commandant de la police valaisienne a déclaré qu'il s'agissait d'une tragédie "sans précédent", ajoutant que même les sauveteurs, pourtant aguerris, étaient bouleversés.

Un numéro mis en place par la police suisse

"C'est un accident qui bouleverse toute la Belgique", a commenté sur Europe 1 Didier Reynders, ministre belge des Affaires étrangères. "Nous sommes en train de mettre en place le dispositif pour aider les familles. On les a rassemblées autour des deux écoles concernées", a-t-il expliqué. "Les mutualités, organismes sociaux qui ont organisé les voyages, sont en train de mettre en place une aide médicale". Le ministre a ajouté avoir demandé à l'armée belge de mettre deux avions à disposition des familles souhaitant se rendre en Suisse.

Un numéro a aussi été mis en place par la police suisse pour renseigner les familles belges : 00 41 848 112 117. Plusieurs d'entre elles sont attendues en Valais, où une cellule psychologique a aussi été montée pour les soutenir.