Suède : une université ferme après une menace anonyme

  • A
  • A
Suède : une université ferme après une menace anonyme
Capture d'écran Google Street View de l'université d'Örebro en Suède.
Partagez sur :

L'université d'Örebro, au centre de la Suède, n'a pas ouvert ses portes lundi. La raison : elle a reçu dimanche un message de menace faisant craindre un massacre. 

Un message de menace. L'université d'Örebro, dans le centre de la Suède, a annoncé dimanche qu'elle serait fermée lundi en raison d'une menace anonyme faisant craindre la préparation d'un massacre. "Une menace dirigée contre l'Université d'Örebro a été faite par l'application Jodel. Nous avons décidé, en consultation avec la police de fermer l'Université lundi 25 janvier", a indiqué l'établissement sur son site internet. "Nous ne pouvons pas compromettre la sécurité de nos étudiants, de notre personnel et des visiteurs", est-il précisé.

Sur les réseaux sociaux. Jodel est une application pour téléphones portables qui permet de dialoguer anonymement avec les étudiants d'une même université. Conçue en Allemagne, elle est très populaire sur les campus suédois. Selon l'agence de presse TT, le message publié sur l'application samedi conseille aux étudiants de ne pas se rendre en cours lundi s'ils "veulent survivre".

La police mobilisée. Une plainte a été déposée et la police a annoncé qu'elle augmenterait sa présence autour des locaux de l'université, selon TT. L'université d'Örebro compte 17.000 étudiants et 1.200 employés. En octobre, l'université de Lund, au Sud du pays, avait reçu une menace similaire et était restée fermée une journée avant que l'enquête ne détermine qu'il n'y avait aucun danger. Sur son site internet, l'université d'Örebro précisait lundi matin qu'un suspect a été identifié dans la nuit par la police qui "continue son enquête".