Suède : un 3e mort après l'attaque raciste contre une école

  • A
  • A
Suède : un 3e mort après l'attaque raciste contre une école
@ JONATHAN NACKSTRAND / AFP
Partagez sur :

Un enseignant, d'origine étrangère, est décédé mercredi des suites des blessures reçues lors d'une attaque le 22 octobre dernier.

Le bilan d'une attaque au sabre le 22 octobre contre une école en Suède en octobre est monté à trois morts après le décès d'un professeur grièvement blessé, a-t-on appris de source policière vendredi. Les deux premières victimes tuées étaient un autre enseignant et un élève, d'origine étrangère comme le professeur décédé mercredi.

Gravement blessé. Cet enseignant, âgé d'une quarantaine d'années, a succombé mercredi aux blessures infligées par un jeune homme de 21 ans, qui était entré dans un établissement scolaire d'un quartier populaire de Trollhättan, dans le sud-ouest du pays, le 22 octobre, a indiqué le commissiare Thord Haraldsson.

Le tueur fasciné par Hitler. Anton Lundin-Pettersson, qui portait un masque rappelant Dark Vador et un casque allemand de la Seconde Guerre mondiale, avait, selon les témoins, choisi ses victimes en fonctions de leur couleur de peau. L'agresseur avait été rapidement abattu par la police sur les lieux, et était mort le jour même. L'enquête a dessiné le profil d'un jeune homme plutôt solitaire, fasciné par Adolf Hitler et le nazisme, et sympathisant du parti d'extrême droite des Démocrates de Suède.

Demandeurs d'asile et montée du racisme. L'arrivée cette année en Suède d'un nombre record de demandeurs d'asile (entre 140.000 et 190.000 prévus) s'est accompagnée de la montée à la fois de l'extrême droite dans les sondages et de la criminalité à motif raciste, avec notamment une douzaine d'incendies volontaires de centres pour réfugiés.