Suède : que sait-on du double meurtre dans un Ikea ?

  • A
  • A
Suède : que sait-on du double meurtre dans un Ikea ?
Deux clients, un jeune homme et sa mère, ont été tués dans ce magasin de Västerås, à une centaine de kilomètres à l'ouest de Stockholm, lundi vers 13 heures.@ AFP
Partagez sur :

Deux clients, un jeune homme et sa mère, ont été tués dans ce magasin de Västerås, à une centaine de kilomètres à l'ouest de Stockholm. Les circonstances demeurent encore incertaines. 

Les circonstances restent encore floues au lendemain du drame. Lundi, deux clients ont été tués à l'arme blanche en Suède dans un magasin Ikea, situé à Västerås, à une centaine de kilomètres à l'ouest de Stockholm. Deux hommes sont soupçonnés par la police suédoise d'être à l'origine de ce double meurtre. 


Mise à jour le 14 août. Le suspect de 36 ans a reconnu jeudi le double meurtre, a annoncé jeudi son avocat, Per-Ingvar Ekblad. Retrouvé grièvement blessé sur les lieux des crimes, cet Érythréen n'est sorti du coma que jeudi, et reste hospitalisé. La Justice a ordonné son incarcération. Il est poursuivi pour homicides volontaires. Un autre Érythréen, âgé de 23 ans, qui avait été interpellé à un arrêt de bus très peu de temps après les faits et se trouvait en garde à vue depuis lundi a été relâché. Soupçonné pour complicité d'homicides volontaires, il nie toute implication depuis l'origine.

Qui sont les victimes ? Peu d'éléments sont pour l'instant connus sur les victimes. Il s'agit d'"une femme de 55 ans et son fils de 28 ans", a indiqué Victoria Holmgre, une porte-parole de la police de Västerås. "La femme et son fils étaient là en vacances, habitant une autre région du pays, mais ils avaient des liens avec Västerås", d'après le quotidien local VLT. 

Que s'est-il passé ? "Vers 13 heures (11h GMT) lundi est arrivé un appel à la police faisant état de blessés à Ikea (...). Sur place se trouvaient un homme et une femme qui avaient été poignardés et qui ont succombé ensuite à leurs blessures. Une autre personne est grièvement blessée" (qui s’avérera être en fait l'un des deux suspects) ont expliqué les forces de l'ordre de Västerås.

Les deux victimes "étaient chez Ikea pour faire du shopping. Au rayon accessoires de cuisine il s'est passé quelque chose qui a fait qu'ils ont été attaqués avec un couteau", rapporte le quotidien Aftonbladet. D'après des sources policières citées par VLT, "les suspects ont selon toute vraisemblance utilisé des couteaux provenant des rayons d'Ikea". 

Qui sont les suspects ? Les enquêteurs, qui se basent sur des témoignages mais disposent aussi d'images de vidéo-surveillance, ont deux suspects. Le premier suspect est un homme de 23 ans, interpellé peu après les faits à un arrêt de bus grâce aux indications de plusieurs témoins. Selon des documents de justice obtenus par l'AFP, il est domicilié dans un centre pour demandeurs d'asile à Arboga, à une cinquantaine de kilomètres de l'endroit du double homicide. Ni sa nationalité ni son lieu de naissance ne sont précisés. Le deuxième mis en cause est un homme de 36 ans retrouvé grièvement blessé sur le lieu des meurtres, qui avait été à l'origine décrit comme victime. 

Lors d'une conférence de presse mardi, le responsable de la police locale, Per Ågren, et la vice-procureure chargée de l'enquête, Eva Morén, ont révélé qu'ils étaient tous deux Érythréens. Ils se connaissent bien, étant domiciliés dans un centre pour demandeurs d'asile à Arboga, à une cinquantaine de kilomètres des lieux du double homicide.



Quel mobile ? Les enquêteurs n'ont pas expliqué quel rôle chacun d'entre eux pourrait avoir joué. Le mobile du double homicide reste à ce stade inconnu. "Nous ne savons rien sur le mobile aujourd'hui. C'est l'enquête qui nous permettra de le connaître", a expliqué la magistrate Eva Morén. "Il n'y a aucun élément politique d'après ce que nous savons pour le moment", a précisé pour sa part le responsable policier.

Pour l'heure, le premier suspect nie toute implication, selon Eva Morén. Hospitalisé en soins intensifs, le deuxième homme n'avait encore pas pu être entendu mardi. L'enquête de police technique et scientifique se poursuivait par ailleurs dans le magasin, fermé jusqu'à nouvel ordre.

Que reste-t-il à éclaircir ? Les enquêteurs devront déterminer s'il y a des liens entre les victimes et les agresseurs, les raisons pour lesquelles seules deux personnes ont été visées parmi les centaines qui se trouvaient dans le magasin, et les conditions dans lesquelles a été blessé l'homme de 35 ans.

Le double homicide rappelle un événement traumatisant pour la Suède, le meurtre en 2003 de la ministre des Affaires étrangères Anna Lindh, poignardée dans un grand magasin de Stockholm par un Suédois d'origine serbe de 24 ans avec des antécédents psychiatriques.