Suède : des hackers paralysent les sites des grands journaux pendant plusieurs heures

  • A
  • A
Suède : des hackers paralysent les sites des grands journaux pendant plusieurs heures
Image d'illustration@ FABRICE COFFRINI / AFP
Partagez sur :

Des hackers anonymes ont paralysé pendant plusieurs heures les sites d'information des principaux médias suédois. 

Les éditions en ligne des principaux journaux suédois ont été paralysées samedi soir pendant plusieurs heures par des hackers anonymes, a annoncé dimanche la police qui a ouvert une enquête.

Menacer les médias, "c'est menacer la démocratie". Il s'agit d'une attaque "extrêmement dangereuse et sérieuse", a déclaré la responsable de l'Association suédoise des éditeurs de presse, Jeanette Gustafsdotter, citée par l'agence de presse suédoise TT. "Menacer l'accès à la couverture médiatique c'est menacer la démocratie", a-t-elle déclaré. Ces attaques, non revendiquées, ont entraîné la paralysie partielle ou totale samedi de 20H00 (19H00 GMT) à environ 23H00 (22H00 GMT) des sites de sept organes de presse : Dagens Nyheter, Svenska Dagbladet, Expressen, Aftonbladet, Dagens Industri, Sydsvenskan et Helsingborgs Dagblad.

Les hackers ont attaqué par déni de service (DDoS). Selon plusieurs experts cités par les medias, les sites visés ont été victimes d'attaques par déni de service (DDoS), une pratique qui consiste à rendre un serveur indisponible en le surchargeant de données ou en accaparant ses ressources jusqu'à épuisement. La police a annoncé avoir ouvert une enquête et les services secrets suédois ont également été mobilisés. Peu avant cette attaque, une première menace anonyme avait été postée sur Twitter, attribuée à un mystérieux "J", @_notJ : "Dans les jours qui viennent des attaques viseront le gouvernement suédois et les médias qui diffusent de la fausse propagande".

Une heure plus tard un second tweet disait : "Voilà ce qui arrive quand vous diffusez de la fausse propagande. Aftonbladet.se #offline".