Steve Jobs face à son cancer

  • A
  • A
Steve Jobs face à son cancer
Dans un ouvrage à paraître lundi aux État-Unis, le biographe de Steve Jobs revient sur les causes de la mort du co-fondateur d'Apple
Partagez sur :

Selon son biographe, il a essayé des traitements alternatifs, qui n'ont pas eu d'effet.

Après les hommages, vient le temps des révélations. Dans un ouvrage à paraître lundi aux État-Unis, le biographe de Steve Jobs revient sur les causes de la mort du co-fondateur d'Apple. Selon Walter Isaacson, Steve Jobs, mort d'un cancer du pancréas au début du mois, a retardé une opération chirurgicale qui aurait pu lui sauver la vie.

"Il m'a dit : 'je ne voulais pas que mon corps soit ouvert, je ne voulais pas être violenté de cette façon'", a raconté le biographe dans un entretien à l'émission de télévision 60 Minutes, sur la chaîne CBS. 

"Il voulait en parler, dire comment il le regrettait" :

Neuf mois de traitements alternatifs

Opposé à une forme de médecine classique, Steve Jobs a tenté de guérir son cancer en ayant recours à une médecine alternative. "Il essaie de le traiter avec un régime alimentaire, il va voir des spiritualistes, il essaie plusieurs façons de le faire avec la macrobiotique, et il ne se fait pas opérer", a raconté Walter Isaacson. Steve Jobs comptait davantage sur les jus de fruits, l'acupuncture, la phytothérapie, confirme The New York Times. Le patron d'Apple allait même chercher des idées de traitement sur Internet.

"Je crois qu'il pensait en gros que si on ignore quelque chose, si on veut que quelque chose n'existe pas, on peut avoir une 'pensée magique', obtenir que ça se réalise par la seule pensée", a commenté Walter Isaacson, dans un extrait de l'entretien mis en ligne jeudi.

Il cède devant la pression de ses proches

Face à l'inquiétude de ses proches et de ses médecins, Steve Jobs se fait finalement opérer d'une forme curable du cancer du pancréas en 2004, neuf mois après le diagnostic de la maladie.

Selon les experts médicaux, ces neuf mois de traitements alternatifs ont précipité la mort de l'ancien patron d'Apple. "On présume que c'est trop tard, parce que quand ils l'opèrent, (les chirurgiens) remarquent que cela s'est étendu aux tissus autour du pancréas", a confirmé le biographe.

Les regrets de Jobs

Par la suite, Steve Jobs a exprimé ses regrets quant aux traitements adoptés au début du diagnostic de son cancer. "Il voulait en parler, dire comment il le regrettait", a confié Walter Isaacson, "je crois qu'il avait le sentiment qu'il aurait dû avoir une opération plus tôt".

Selon Walter Isaacson, Steve Jobs a continué à être traité en secret alors même qu'il se disait complètement guéri. Il avait notamment pris un long congé maladie en 2009 lors duquel il avait reçu une greffe du foie, puis un autre à partir de janvier. Il est finalement mort le 5 octobre 2011, six semaines après avoir passé la main à la tête d'Apple.