Soyouz, lanceur spatial à toute épreuve

  • A
  • A
Soyouz, lanceur spatial à toute épreuve
@ Arianespace
Partagez sur :

VIDEO - Soyouz, c'est le plus ancien vaisseau encore en activité.

Des satellites européens lancés par une fusée russe depuis une base française. L’événement est historique et montre le chemin parcouru dans l’aérospatial depuis la fin de la guerre froide. Le mythique lanceur russe Soyouz pourrait s’élancer vendredi, après un premier report jeudi, depuis le Centre spatial guyanais (CSG) construit à l'origine pour sa rivale européenne Ariane. Ce sera la première fois qu’une fusée russe est lancée depuis ailleurs que les bases spatiales de Plessetsk (Russie) ou Baïkonour (Kazakhstan). Soyouz doit propulser deux satellites qui rejoindront la constellation servant au programme Galileo, le GPS européen.

Europe1.fr retrace les faits marquants de l’histoire de Soyouz, cette famille de vaisseaux spatiaux russes qui compte près de 1 800 lancements à son actif. 

Spoutnik ou la course à l’espace
Nous sommes le 4 octobre 1957. La guerre froide fait rage entre Soviétiques et Américains. La fusée R-7 Semiorka, dont seront directement dérivés les vaisseaux Soyouz (qui ne prendront ce nom qu’à partir de 1967), lance la course à la suprématie spatiale entre les deux superpuissances en envoyant en orbite le premier satellite artificiel : Spoutnik.

Gagarine : le premier homme dans l’espace
L’URSS sera également la première à lancer un homme dans l’espace le 12 avril 1961. A bord du vaisseau Vostok 1, Youri Gagarine devient rapidement l’idole de tout un peuple. Même si de nombreux incidents ont émaillé le vol, c’est un nouveau coup dur pour les Américains.

 
Soyouz 18a : relations tendues avec la Chine
La mission Soyouz 18a, partie le 5 avril 1975, était censée envoyer deux cosmonautes vers la station spatiale russe Saliout 4. Mais un problème intervient en vol et la séparation entre deux étages de la navette ne se fait pas correctement. La fusée Soyouz doit alors atterrir en urgence mais dévie de sa trajectoire et se pose finalement sans encombre en Sibérie. Mais les cosmonautes ne savent pas exactement où ils se trouvent, plus particulièrement s’ils sont en Chine ou non. Or, l’empire du Milieu et l’URSS ont des relations exécrables à cette époque. Les deux hommes de l’équipage décident donc de détruire tous les documents militaires en leur possession avant que les secours n’arrivent.

Les débuts du tourisme spatial
Qui n’a jamais rêvé de voyager dans l’espace ? Pour 20 millions de dollars, le milliardaire américain Denis Tito devient le premier touriste spatial. Le 28 avril 2001, il embarque dans la capsule Soyouz à Baïkonour. A l’époque, la NASA voit d’un mauvais oeil l’utilisation touristique de la station spatiale internationale.

Soyouz TMA-11 : atterrissage compliqué
Le 19 avril 2008, Soyouz doit ramener trois cosmonautes qui viennent de passer six mois dans la station spatiale internationale. Espérant un retour tranquille, les membres d’équipage vont rapidement déchanter. La séparation entre le module de descente et celui de service, censé être lâché dans l’espace, ne se fait pas. Du coup, le vaisseau ne se retourne pas du bon côté lors de son entrée dans l’atmosphère : son bouclier thermique qui doit normalement le protéger se retrouve à l’arrière. Finalement, le module de service se décroche et les cosmonautes atterrissent sains et saufs à 400 kilomètres de la zone prévue.

Le décollage de Soyouz depuis Kourou sera à suivre en direct et en vidéo vendredi sur Europe1.fr en cliquant ici.