Soupçonné d'abus sexuels sur 50 enfants

  • A
  • A
Soupçonné d'abus sexuels sur 50 enfants
@ MAXPPP
Partagez sur :

Aux Pays-Bas, une enquête "à grande échelle" vise un homme de 27 ans travaillant dans une crèche.

Un Néerlandais de 27 ans, habitant Amsterdam, est soupçonné d'abus sexuels sur 30 à 50 jeunes enfants. Le suspect était un employé de deux crèches au moins de la ville, entre février 2007 et janvier 2010, où étaient gardés des enfants âgés de 0 à 4 ans. Il travaillait également comme baby-sitter depuis 2009, entrant en contact avec des parents via internet. Il a avoué avoir abusé de "dizaines" d'enfants, selon un communiqué du parquet d'Amsterdam.

"Il est très difficile d'estimer exactement le nombre d'enfants concernés, c'est pourquoi nous ne sommes pour le moment pas plus précis sur les chiffres", a souligné Ebe van der Land, le porte-parole de la police d’Amsterdam. Il précise également que "l'ordinateur du suspect a été saisi et il est en train d'être fouillé". L’homme est aussi accusé de d'avoir produit et diffusé de la pornographie infantile.

Une enquête internationale

L’affaire a démarré mardi dernier, aux Etats-Unis, à la suite de la découverte d'images pédopornographie. L’enquête a trouvé que les photos et les films avaient été produits aux Pays-Bas. L'homme a finalement été interpellé le 7 décembre grâce à des indices fournis par les autorités américaines. Il a été placé en détention provisoire. Son identité n'a pas été révélée, mais sa photo a été diffusée dans le cadre d'un appel à témoins.

Le conjoint du suspect, un habitant d'Amsterdam de 37 ans, est également impliqué. Il a été interpellé et écroué pour "possession de pornographie infantile", mais il n'est "pour le moment pas soupçonné d'abus sexuels sur de jeunes enfants". Un troisième homme, âgé de 39 ans, a été arrêté dimanche et placé en garde à vue, selon la police.

La police, le parquet et la mairie d'Amsterdam avaient organisé dimanche soir, avant la conférence de presse, une réunion d'information avec les parents d'enfants gardés par le suspect dans les crèches où il avait travaillé en tant que baby-sitter.