A Minsk, une froide poignée de main entre Poutine et Porochenko

  • A
  • A
A Minsk, une froide poignée de main entre Poutine et Porochenko
@ AFP/BELTA/ANDREY STASEVICH
Partagez sur :

ESSENTIEL - Les présidents russe et ukrainien se sont brièvement salués à l'ouverture d'un sommet crucial pour la paix dans l'est de l'Ukraine.

Le sommet de Minsk s'est ouvert mercredi soir par une image forte : la poignée de main entre Petro Porochenko et Vladimir Poutine, les présidents ukrainien et russe. Une image qui donne le ton d'un sommet crucial dont l'objectif n'est rien de moins que d'obtenir la paix dans l'est de l'Ukraine. Les discussions, qui devraient se prolonger tard dans la soirée, promettent d'être houleuses.

>> A 23h30 mercredi soir, les discussions se poursuivaient à Minsk sans qu'aucune décision n'ait filtrée

LES CLÉS DU SOMMET 

• Vladimir Poutine et Petro Porochenko se retrouvent à Minsk, en Biélorussie, pour tenter de trouver un terrain d'entente sur la crise diplomatique entre les deux pays. Ils sont entourés de François Hollande, Angela Merkel et Alexandre Loukachenko, le président biélorusse. 

Plusieurs points d'un éventuel accord promettent d'engendrer des discussions houleuses, notamment sur le statut à donner aux régions de Donetsk et Lougansk, ainsi que sur la ligne de démarcation des zones de combats. Depuis le dernier accord de cessez-le-feu, l'armée régulière ukrainienne a perdu beaucoup de terrain en faveur des séparatistes soutenus par Moscou. Le sommet promet de durer jusque tard dans la soirée.

• La situation est toujours plus pressante, dans l'est de l'Ukraine, alors que les conditions de vie des habitants se dégradent considérablement. Les bombardements incessants les forcent souvent à s'abriter dans des caves.

L'ESSENTIEL 

Poignée de main symbolique. Les présidents ennemis ont échangé une poignée de main très brève, après que Petro Porochenko s'est avancé, le visage fermé, vers Vladimir Poutine, alors que le sommet venait de débuter.



L'intégrité de l'Ukraine sauvegardée ? Les dirigeants réunis à Minsk prévoient de signer une déclaration commune soutenant l'intégrité territoriale et la souveraineté de l'Ukraine, a déclaré mercredi un membre de la délégation ukrainienne. A 23h30 mercredi soir, ce communiqué commun se faisait toujours attendre.

Les bombardements se poursuivent. Alors que les dirigeants russe et ukrainien sont réunis autour de la table à Minsk, la guerre continue dans l'Est de l'Ukraine. Un hôpital a été touché par un bombardement mercredi soir dans le centre de Donetsk, bastion des séparatistes pro-russes dans l'Est, qui a fait un mort civil, selon les autorités séparatistes.