Des signes d'activité détectés sur une base de missiles nord-coréenne

  • A
  • A
Des signes d'activité détectés sur une base de missiles nord-coréenne
Une source gouvernementale sud-coréenne a rapporté "des mouvements actifs" décelés "sur une base de missiles nord-coréenne". Image d'illustration. @ ED JONES / AFP
Partagez sur :

Selon le Japon, un tir de missile pourrait intervenir "dans les prochains jours".

Des signaux radio et de l'activité radar sur une base de missiles nord-coréenne font craindre que le pays reclus soit en train de préparer un nouveau tir de missile, ont rapporté mardi les médias sud-coréens et japonais.

Un radar de traçage activé. La Corée du Nord a alarmé la communauté internationale avec son programme balistique mais n'a pas mené de test depuis le 15 septembre, soulevant l'espoir que le durcissement des sanctions de l'ONU porte ses fruits. L'agence sud-coréenne Yonhap, qui cite une source gouvernementale, rapporte toutefois qu'un radar de traçage de missiles a été mis en service lundi sur une base nord-coréenne non identifiée, et que le trafic télécoms s'est intensifié. "Il est vrai que des mouvements actifs ont été décelés sur une base de missiles nord-coréenne", a dit cette source. "Des signaux comme ceux repérés lundi ont été détectés fréquemment". "Nous devons observer la situation un peu plus longtemps avant de déterminer si le Nord se prépare à un test de missile ou à ses exercices d'hiver qui commencent vendredi".

Un tir "dans les prochains jours"... Des informations similaires publiées par la presse japonaise ont fait flancher temporairement la Bourse. D'après l'agence Kyodo, le gouvernement japonais est en état d'alerte après avoir détecté des signaux radio faisant craindre un tir de missile. "La Corée du Nord pourrait lancer un missile dans les prochains jours", selon Kyodo.

... ou seulement des exercices hivernaux ? L'agence dit aussi cependant que les mouvements observés pourraient correspondre aux exercices hivernaux de l'armée nord-coréenne. En septembre, la Corée du Nord a mené son sixième essai nucléaire, le plus puissant à ce jour, et a tiré un missile de portée intermédiaire au-dessus du Japon.