Si, si, les Américains votent déjà

  • A
  • A
Si, si, les Américains votent déjà
@ REUTERS
Partagez sur :

ZOOM - Plusieurs Etats ont ouvert leurs bureaux de vote bien avant le D-Day.

Un tiers des Américains aura déjà voté le 6 novembre, lorsque ouvriront les bureaux de vote. C'est la magie du "vote anticipé". Depuis des années, les Etats ont de plus en plus recours à ce procédé qui permet à leurs habitants de voter jusqu'à un mois et demi avant le Jour-J. Présentation de cette pratique bien américaine.

obama family (carré)

© Reuters

Michelle et Barack donnent l'exemple. Pour la première fois de l'élection présidentielle, un candidat et son épouse ne voteront pas en personne le jour de l'élection. Michelle Obama a déposé son bulletin dans l'urne le 15 octobre, comme elle l'a confié sur son compte Twitter. Barack Obama, lui, votera dès jeudi dans l'Illinois.

L'"Election day" tombe toujours un mardi. C'est une tradition, le jour du vote pour la présidentielle américaine est fixé au mardi qui suit le premier lundi du mois de novembre - cette année le 6. Bloquer un jour en semaine pose problème pour tous ceux qui ne peuvent se déplacer jusqu'aux urnes, d'où l'instauration de procédures de vote anticipé que chacun des Etats organise comme bon lui semble.

Mode d'emploi de l'élection (en anglais) :

Des Etats très, très précoces. Un mois et demi avant le scrutin, l'Idaho, le Dakota du Sud et le Vermont ont été les premiers à ouvrir leurs bureaux. Fin septembre, plus de la moitié des Etats avaient ouvert le leur, dont des Etats capitaux pour la victoire, comme l'Iowa ou la Floride où beaucoup de grands électeurs sont en jeu.

Un record attendu. En 2008, environ 30% des électeurs avaient voté avant le jour officiel de l'élection. Cette année, les experts s'attendent à un nouveau record, possiblement autour de 35%. Des chiffres rendus possibles par la facilité du vote anticipé qui ne nécessite aucune justification dans la majorité des Etats. Et pour voter, il suffit d'envoyer son bulletin par courrier ou se déplacer dans son bureau n'importe quel jour.

romney family (carré)

© Reuters

Obama a tout à y gagner. Le candidat démocrate avait fait du vote anticipé un pilier fondateur de sa victoire en 2008, il compte en faire de même en 2012. Au premier bilan du 15 octobre, il possédait un matelas confortable d'avance sur son adversaire républicain avec 59% des voix. Cela n'a pas empêché le président sortant de continuer à mobiliser les électeurs. "Ne sifflez pas, allez voter !", a-t-il répondu à ses partisans qui conspuaient Mitt Romney lors d'un meeting le 18 octobre dans le New Hampshire.