Série d’explosions au Pakistan

  • A
  • A
Série d’explosions au Pakistan
@ REUTERS
Partagez sur :

Un attentat suicide a fait au moins 38 morts à Timargarah. Peshawar a par ailleurs été frappée.

Au moins 38 personnes ont été tuées et une centaine ont été blessées lundi dans un attentat suicide lors d'un meeting d'un parti politique dans le nord-ouest du Pakistan alors qu'une série d'explosions et de tirs ont secoué la ville de Peshawar, selon la police et les hôpitaux. Ces attaques ont été perpétrées non loin des zones tribales où l'armée combat les talibans alliés à Al-Qaïda et responsables d'une vague d'attentats suicide et d'attaques commando ayant fait près de 3.200 morts dans tout le pays en un peu plus de deux ans et demi.

L'attentat suicide est survenu à Timargarah, lors d'un meeting en plein air du Parti national Awami, mouvement laïc majoritaire et qui dirige l'Assemblée et l'exécutif de la province de la Frontière du Nord-Ouest (NWFP). "Nous avons reçu les cadavres de 38 personnes et plus de 100 blessés", a déclaré Wakeel Ahmed, directeur de l'hôpital le plus proche.

Par ailleurs, entre trois et cinq explosions et des tirs d'armes automatiques ont secoué lundi la grande ville de Peshawar, quelques heures seulement après l'attentat de Timargarah. Les télévisions montraient une épaisse colonne de fumée noire s'élevant au-dessus d'un quartier militaire de Peshawar qui abrite également le consulat américain. Un responsable des services de renseignements a indiqué que l'armée suspectait que des assaillants se soient retranchés dans la zone attaquée, bouclée par les forces de sécurité.