"Septième ciel", la drogue des cannibales ?

  • A
  • A
"Septième ciel", la drogue des cannibales ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

La police de Miami alerte sur l'existence d'une drogue aux effets ravageurs après un deuxième incident.

Elle porte assez mal son nom : "septième ciel". Cette nouvelle drogue de synthèse serait à l'origine d'un deuxième épisode cannibale, avertit jeudi la police de Miami, en appelant ses unités à la plus grande prudence.

"Je vais vous manger"

Interpellé dans un restaurant où il était entré en criant des insultes, un SDF de 21 ans a menacé de "manger" deux policiers et tenté d'en mordre un. Dans le trajet en voiture le conduisant vers le poste de police, Brandon De Leon a hurlé "je vais vous manger" en se frappant la tête contre la vitre de séparation.

Et arrivé au commissariat, après avoir "grogné comme un animal", le jeune homme a tenté de mordre un policier à la main, ce qui lui a valu d'être affublé d'un masque anti-morsures et d'avoir ses jambes ligotées.

Les tests ont permis de découvrir qu'en plus d'avoir pris du "septième ciel", un dérivé de l'ecstasy, il était drogué au cannabis et aux médicaments. Il a également été testé positif à l'alcool.

Un cas similaire la semaine dernière

Son cas "ressemble à un incident survenu la semaine dernière à Miami quand un suspect de sexe masculin a dévoré le visage d'un autre homme", avertit une note interne de la police.

Selon les autorités, il pourrait lui aussi avoir été drogué au "septième ciel", aussi appelé "sels de bain".

Cette histoire, qui a défrayé la chronique, s'est conclue par la mort de l'assaillant, Rudy Eugene, qui, malgré les injonctions des forces de l'ordre, avait refusé de s'interrompre. Il avait alors été abattu. Sa victime est d'ailleurs toujours hospitalisée dans un état critique.

Sa petite amie incrédule

Selon sa petite amie, son comportement ne correspondait en rien à son tempérament habituel. Elle a affirmé dans la presse locale qu'il pouvait avoir été drogué à son insu.

"La seule autre explication est surnaturelle, qu'il ait été victime d'un sort vaudou", a-t-elle témoigné dans le Miami Herald, en référence aux origines haïtiennes d'Eugene.