Selon son avocat, "El Chapo" devient "fou" en prison

  • A
  • A
Selon son avocat, "El Chapo" devient "fou" en prison
@ AFP
Partagez sur :

Le narcotrafiquant a confié à son avocat qu'il préférait "être torturé physiquement" plutôt que de continuer à vivre dans cet "enfer psychologique".

Le baron de la drogue mexicain Joaquin "El Chapo" Guzman dit devenir "fou" en prison et dépendant des médicaments en raison de son enfermement, a affirmé jeudi l'un de ses avocats. 

Un "enfer psychologique". Après une longue période sans visite, Maître José Refugio Rodriguez s'est récemment rendu à la prison de Ciudad Juarez où se trouve le leader du cartel de Sinaloa, âgé de 59 ans. "Je suis fou (...) avec le traitement qu'on me fait subir, je me sens très mal. Un docteur m'a dit que je souffrais d'anxiété", a déclaré le baron de la drogue, selon son défenseur, José Refugio Rodriguez. Il a dénoncé "l'enfer psychologique" vécu par son client qui préférerait, selon lui, "être torturé physiquement".

Accro aux médicaments. "Joaquin est en train de perdre ses cheveux sur le haut du crane. La calvitie est évidente", a ajouté l'avocat au micro de Radio Formula. Le narcotrafiquant, qui a été pendant des années le plus recherché au monde, doit prendre des médicaments pour contrôler sa tension artérielle et "se sent dépendant des médicaments", a ajouté l'avocat. 

Son extradition autorisée. Le gouvernement mexicain avait donné son feu vert en mai à l'extradition du chef du cartel de Sinaloa vers les Etats-Unis, après avoir obtenu la garantie "que la peine de mort ne sera pas appliquée". L'extradition d'"El Chapo" Guzman a été temporairement suspendue fin juin après le dépôt de deux recours par ses avocats pour tenter de s'opposer à son départ vers les Etats-Unis. Le chef d'Etat mexicain Enrique Peña Nieto s'était jusqu'alors opposé à toute extradition du puissant narcotrafiquant, tenant à le juger et l'incarcérer au Mexique. Mais l'évasion rocambolesque de Guzman d'une prison de haute sécurité, en juillet 2015, par un tunnel creusé sous la douche de sa cellule, avait infligé un sérieux camouflet aux autorités mexicaines et changé la donne. Il a été repris en janvier.