Selon Jean-Claude Jucker, pas de "retour en arrière" sur l'accord de Paris

  • A
  • A
Selon Jean-Claude Jucker, pas de "retour en arrière" sur l'accord de Paris
De gauche à droite : Donald Tusk, président du Conseil européen, le Premier ministre chinois Li Keqiang et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, lors du sommet UE-Chine à Bruxelles. @ AFP
Partagez sur :

Lors de l'ouverture d'un sommet international entre l'UE et la Chine, le président de la Commission européenne a affirmé qu'il n'y avait pas de "retour en arrière" possible. 

L'Union européenne (UE) se mobilise pour défendre l'accord de Paris se mobilise après la décision de Donald Trump jeudi soir. A l'ouverture du sommet UE-Chine à Bruxelles, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a affirmé vendredi qu'il n'y aurait pas de "retour en arrière" sur l'accord de Paris sur le climat. 

La Chine promet d'appliquer l'accord. "Il n'y a pas de marche arrière sur la transition énergétique. Il n'y a pas de retour en arrière sur l'accord de Paris, a-t-il déclaré au lendemain du retrait des Etats-Unis annoncé par le président Donald Trump, qui justifie cette décision "afin de remplir mon devoir solennel de protection de l'Amérique et de ses citoyens". La Chine, premier pollueur mondial que les dirigeants européens rencontrent lors de ce sommet, a promis un peu plus tôt d'appliquer l'accord de Paris sur le climat, tout comme son allié principal, la Russie